Coronavirus : L’Europe invite à poursuivre l’utilisation du vaccin AstraZeneca et lance une enquête – 20 Minutes

Spread the love
  • Yum
Une injection du vaccin AstraZeneca (image d’illustration). — Salvatore Laporta / IPA/I/SIPA

Les pays européens peuvent continuer à utiliser le vaccin contre le coronavirus d’AstraZeneca, malgré l’ouverture d’une enquête sur des cas de caillots sanguins qui ont incité le Danemark, la Norvège et l’Islande à suspendre les injections, a déclaré ce jeudi le régulateur européen des médicaments.

La position du comité de sécurité de l’Agence européenne des médicaments « est que les avantages du vaccin continuent de l’emporter sur ses risques et que le vaccin peut continuer à être administré pendant que l’enquête sur les cas de thromboembolies est en cours », a déclaré l’EMA dans un communiqué.

22 cas parmi trois millions de vaccinés

L’Agence européenne a également déclaré que rien ne démontre à ce jour un risque d’une plus forte coagulation sanguine chez les personnes vaccinées contre le Covid-19. « Les informations disponibles à ce jour indiquent que le nombre de thromboembolies chez les personnes vaccinées n’est pas supérieur à celui observé sur l’ensemble de la population », a affirmé l’EMA dans un communiqué transmis par courriel à l’AFP, qui l’interrogeait sur ces mesures.

Le régulateur européen, basé à Amsterdam, a déclaré comprendre la décision du Danemark de suspendre l’utilisation du vaccin par « précaution ». L’EMA a souligné que son comité d’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance examinait les cas de forte coagulation sanguine « rapportés en association temporelle avec le vaccin ». Le comité « poursuivra son évaluation et l’EMA communiquera des mises à jour dès que possible », a indiqué l’agence européenne.

Dans son annonce sur l’Autriche mercredi, l’EMA avait déclaré qu’il y avait eu 22 « thromboembolies » parmi trois millions de personnes ayant reçu le vaccin dans l’espace économique européen, qui comprend la Norvège et l’Islande. L’Autriche a annoncé lundi qu’elle avait suspendu l’utilisation d’un lot de vaccins AstraZeneca après qu’une infirmière de 49 ans est décédée de « graves problèmes de coagulation sanguine », quelques jours après avoir été vaccinée. Quatre autres pays européens – l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie et le Luxembourg – ont également suspendu l’utilisation des vaccins de ce lot d’un million de doses, qui a été envoyé dans 17 pays européens.

659 partages

Leave a Reply

%d bloggers like this: