Coronavirus : les préfets peuvent rendre obligatoire le port du masque en extérieur – Midi Libre

Spread the love
  • Yum

C’est le ministre de la Santé Olivier Véran qui l’a annoncé depuis son compte Twitter ce vendredi 31 juillet. Pour accélérer la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus, les préfets peuvent désormais décider de rendre le port du masque obligatoire dans les lieux publics ouverts. 

Alors que la propagation de nouveau coronavirus se poursuit sur l’ensemble du territoire national, le gouvernement craint que la situation ne se dégrade. 

Pour lutter contre l’épidémie de COVID-19, le ministre de la Santé Olivier Véran vient d’annoncer que les préfets ont la possibilité de rendre obligatoire, sur arrêté, le port du masque dans les lieux publics ouverts

Pour limiter la circulation du #COVID__19 , les préfets pourront désormais par arrêté étendre l’obligation de port du masque aux lieux publics ouverts.
Cette décision pourra être prise localement, en fonction de l’évolution de l’épidémie dans chaque territoire.

— Olivier Véran (@olivierveran) July 31, 2020

En discussion avec l’ARS Île-de-France 

Ce mercredi, Olivier Véran était en déplacement dans les Yvelines en région parisienne. Le ministre de la Santé a alors annoncé qu’il était en discussion avec l’ARS Île-de-France pour savoir si le masque en extérieur devait être rendu obligatoire. 

Plusieurs communes et villes françaises comme Cannes, La Rochelle ou Argelès-sur-Mer ont d’ores et déjà rendu obligatoire, sur arrêté municipal, le port du masque en extérieur. 

Des pays frontaliers le font déjà 

La Belgique, pays qui enregistre le nombre de décès liés au Covid-19 le plus important par rapport au nombre d’habitants, a rendu obligatoire le port du masque en extérieur dans certaines communes. 

Dans l’ensemble de l’Espagne, le masque est obligatoire en extérieur quand les distances sanitaires ne peuvent pas être respectées. La Catalogne, elle, a décidé de le rendre obligatoire dès 6 ans en plein air, même si les distances physiques sont respectées. 

À Capri, en Italie, l’un des pays les plus sévèrement touchés en Europe par la crise sanitaire liée au Covid-19, la municipalité a décidé de rendre le masque obligatoire entre 18 heures et 4 heures du matin. En cas de non-respect de la loi, l’amende est de 1 000 euros.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *