Coronavirus : les huit patients qui ont contracté le variant breton sont décédés – Midi Libre

Spread the love
  • Yum

Les huit patients qui avaient contracté le variant “breton”, découvert dans un cluster à Lannion (Côtes-d’Armor), sont décédés. Pour l’heure, “il n’y a pas de lien établi entre ces décès et le variant”, rassure l’ARS.

On le sait, un virus mute. Et le SARS-CoV-2 n’échappe pas à la règle. L’apparition de variants est donc un processus naturel. En effet, plusieurs mutations sont apparues depuis la fin d’année 2020 dans plusieurs pays du monde, notamment au Royaume-Uni, au Brésil, en Afrique du Sud, en Californie…

Un variant français localisé en Bretagne

Désormais, on sait aussi qu’un variant français est apparu sur le territoire. Localisé en Bretagne, il a été détecté à la suite d’un cluster au centre hospitalier de Lannion, dans les Côtes-d’Armor. Une information annoncée par la Direction générale de la santé (DGS), lundi 15 mars.

Le 13 mars, huit cas porteurs de ce variant sur un total de 79 cas de contamination par le nouveau coronavirus avaient été identifiés, a déclaré la Direction générale de la santé dans un communiqué. Une information confirmée par l’ARS Bretagne mardi 16 mars.

A lire aussi : Coronavirus : que sait-on du nouveau variant détecté en Bretagne qui échapperait au test PCR ?

“Aucun lien de causalité entre les décès et le variant”

Ce mardi soir, on apprenait que les huit patients porteurs du variant breton sont décédés. Selon l’ARS, il n’y a “pas de lien causalité établi entre ces huit décès et le nouveau variant”, d’où l’importance des études épidémiologiques qui vont être menées.

Plan d’actions :
\u2705\u2795de\ud83d\udc89:\u27954200 doses, y compris pour le pers. du CH de Lannion
\u2705Ts les prélèvements\u2795des labos bretons envoyés au séquençage
\u2705Dépistage et prévention renforcés via les Médiateurs de lutte anti-covid
\u2705Sensibilisation des prof. de santé lors d’un webinaire

— ARS Bretagne (@ArsBretagne) March 16, 2021

Un âge avancé et des comorbidités

Le directeur, Stéphane Mulliez assure que “ces patients étaient hospitalisés avec un état clinique assez critique. Mais ça n’indique pas du tout la sévérité du variant. Toutes les personnes l’ayant contracté étaient âgées et présentaient des symptômes de comorbidité.

Une attention accrue

Baptisé 20C, ce nouveau variant fait pourtant l’objet d’une attention accrue de la part des autorités. La raison ? Sept des huit tests PCR réalisés chez les patients infectés s’étaient révélés négatifs.

Une enquête ouverte

Les autorités sanitaires ont lancé une enquête afin d’étudier le séquençage des prélèvements positifs réalisés ces dernières semaines dans la région et ailleurs en France. “Une des pistes, c’est que le virus transite de manière plus rapide entre les voies respiratoires supérieures et les voies respiratoires inférieures”, a commenté Alain Tertre, responsable de la cellule régionale de Santé Publique France. Mais à ce stade, cela ne reste qu’une hypothèse.

Pourquoi suscite-t-il des inquiétudes ?

Si, à cette heure, il n’est pas question d’aggravation des symptômes, ni même d’un risque accru de transmission, ce qui suscite l’inquiétude concernant le variant de la Covid-19 détecté en Bretagne ces dernières semaines, c’est d’abord qu’il a été relevé chez des patients négatifs selon les tests PCR par prélèvement rhino-pharyngé, jusqu’ici présentés comme la pierre angulaire de la lutte contre la pandémie en France.

Vigilance pour
\u2714\ufe0fLannion-Trégor communauté
\u2714\ufe0fGuingamp-Paimpol agglomération
\u2714\ufe0fLeff Armor communauté
\u2714\ufe0fSaint-Brieuc Armor agglomération
\u2714\ufe0fMorlaix communauté.
\ud83d\udc49de nvelles méthodes de détection et modalités de dépistage complémentaires s’y appliquent

— ARS Bretagne (@ArsBretagne) March 16, 2021

Les mesures sanitaires renforcées

Les mesures sanitaires sont renforcées dans le département des Côtes-d’Armor jusqu’au 7 avril a minima.

Par ailleurs, le port du masque est désormais obligatoire pour tous les piétons de 11 ans et plus sur tout le territoire costarmoricain.

#COVID19 | \u27a1\ufe0fRenforcement des mesures sanitaires dans le département des #Cotesdarmor jusqu’au 7 avril 2021 au moins
\u26a0\ufe0fLe port du masque est désormais obligatoire pour tous les piétons de 11 ans et + sur tout le territoire costarmoricain pic.twitter.com/UptCyCRrad

— Préfet des Côtes-d’Armor (@Prefet22) March 16, 2021

Leave a Reply

%d bloggers like this: