Coronavirus – Le professeur Didier Raoult dévoile les résultats “pertinents” d’une nouvelle étude – L’Indépendant

Spread the love
  • Yum

Tard, vendredi soir, le professeur Didier Raoult, a diffusé les résultats d’une deuxième étude sur la prise d’hydroxychloroquine associée à un antobiotique. Le médecin marseillais est enthousiaste;

La nouvelle étude du professeur Didier Raoult a été réalisée sur 80 patients et “démontre l’efficacité du protocole” et la “pertinence de l’association de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine” selon Didier Raoult.

Au cœur d’une polémique depuis la publication d’une première étude réalisée sur 24 patients, il y a quelques semaines, le professeur Raoult martèle, envers et contre tous, que la prise d’hydroxychloroquine est le seul moyen de lutter efficacement contre le coronavirus Covid-19.

Ce vendredi soir, avec ses équipes, il a publié une deuxième étude annoncée plus complète avec, notamment, un suivi plus long (6 à 10 jours) et un groupe de patients plus important (80 contre 24 lors de la première étude).

Selon les résultats de cette étude, 80 patients hospitalisés à Marseille pour le Covid-19  ont reçu de l’hydroxychloroquine combiné à de l’azithromycine (un antibiotique classique) pendant 6 à 10 jours.

78 de ces 80 patients ont connu une amélioration clinique rapide et ont quitté l’hôpital dans les dix jours. Sur les deux patients restants, l’un, âgé de 74 ans, est toujours en soins intensifs et l’autre, âgé de 86 ans, est décédé. La plupart des patients ont aussi connu une diminution très rapide (une semaine ou moins) de leur charge virale.

Si le taux de mortalité relevé dans cette étude semble proche de celui observé depuis le début de cette épidémie dans la population non traitée, c’est la diminution rapide de la charge virale chez les patients qui semble remarquable. Au 8e jour de suivi, presque tous (93%) étaient négatifs au test. C’est beaucoup moins que la durée de portage viral moyenne des patients Covid-19 qui, selon les données chinoises, est de 20 jours environ. La durée d’hospitalisation moyenne a été de 5 jours.

L’hydroxychloroquine est-elle donc le produit miracle attendu pour lutter contre le coronavirus? Cette étude ne le démontre pas clairement même si son utilité semble confirmée notamment lorsque le traitement intervient tôt après que la maladie se soit déclarée.

Le professeur Raoult appelle ainsi d’autres équipes à “évaluer d’urgence le rapport coût-efficacité de cette stratégie thérapeutique autant pour éviter la propagation de la maladie que pour traiter les patients le plus rapidement possible avant que les troubles respiratoires graves ne se déclarent et que des complications irréversibles ne s’installent”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *