Coronavirus : le plan de déconfinement dévoilé mardi, la méthode de Macron et Philippe critiquée – Le Monde

Spread the love
  • Yum
Le premier ministre, Edouard Philippe, à l’Assemblée nationale, le 21 avril.

Emmanuel Macron l’avait promis « d’ici quinze jours ». Deux semaines jour pour jour après la promesse du chef de l’Etat de dévoiler le plan de déconfinement, le premier ministre Edouard Philippe présentera, mardi 28 avril à l’Assemblée nationale, la « stratégie nationale » décidée par l’exécutif, qui doit permettre aux Français de sortir progressivement de chez eux à partir du 11 mai. « Ce sera un plan national, qui sera ensuite décliné au plus près du terrain, après consultation des élus locaux, des partenaires sociaux et des associations », explique-t-on au sommet de l’Etat.

Selon Matignon, ce plan attendu par 66 millions de Français, qui vivent confinés à leur domicile depuis le 17 mars, sera découpé en six thèmes prioritaires : « La santé (masques, tests, isolement…), l’école, le travail, les commerces, les transports et les rassemblements. » Pour chacun d’eux, Edouard Philippe expliquera quelle est la doctrine de l’exécutif pour permettre une reprise de l’activité, tout en évitant une recrudescence de l’épidémie, ce qui obligerait le gouvernement à reconfiner tout ou partie de la population. « Il s’agira de principes généraux, mais avec un souci du détail et de l’opérationnel », assure-t-on dans l’entourage du chef du gouvernement.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : masques, travail, écoles, transports… Le conseil scientifique très prudent sur les conditions du déconfinement

Sans attendre son premier ministre, M. Macron a dévoilé quelques pistes. Lors d’un échange avec des maires de grandes villes, le 23 avril, le chef de l’Etat a assuré que le retour des enfants à l’école se fera sur la base du volontariat des parents, avec une priorité aux plus jeunes et aux plus en difficulté. De même, a-t-il indiqué, le port d’un masque sera « probablement » obligatoire dans les transports publics. Et le déconfinement sera « adapté » aux territoires, a-t-il promis, ouvrant la voie à des réouvertures de commerces ou d’écoles différenciées, selon l’état de l’épidémie sur le terrain.

Réussir le déconfinement pour garder la confiance des Français

L’exécutif sait qu’il joue gros. Après les polémiques sur le manque de masques et de tests, le gouvernement n’a pas d’autre choix que de réussir le déconfinement s’il veut garder la confiance d’une majorité de Français. Mais il est d’ores et déjà sous pression : dans une note publiée samedi soir, le conseil scientifique chargé d’éclairer le gouvernement prend acte de la « décision politique » de réouverture des établissements scolaires à partir du 11 mai, mais se dit favorable à leur fermeture jusqu’en septembre.

Il vous reste 67.49% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply

%d bloggers like this: