Coronavirus : le gouvernement interdit les rassemblements de plus de 100 personnes maximum – Sud Ouest

Spread the love
  • Yum

Edouard Philippe a annoncé vendredi sur TF1 que le gouvernement abaissait à 100 personnes la taille limite des rassemblements en France, au lieu de 1000 précédemment, pour “freiner” la progression du coronavirus.

“Nous allons faire passer cette limite aux rassemblements de 100 personnes. L’idée c’est de faire en sorte que nous puissions ralentir la progression, la circulation du virus” et cette interdiction s’appliquera sur tout le territoire national et dès maintenant, a expliqué le Premier ministre.

Avec des conséquences importantes pour les théâtres, les cinémas…

>>> Lire toutes les informations sur le coronavirus.

“Le but est de maintenir les concours dans les facs et pour le bac”

Edouard Philippe ne s’est pas prononcé sur le passage au stade 3 de la lutte contre le coronavirus, estimant que “plus que savoir stade 2, stade 3, la question c’est les mesures, l’impact, la façon dont les Français les percoivent et les respectent”. Concernant la fermeture des établissements scolaires et des universités, il a affirmé que le but était de maintenir les concours dans les facs et pour le bac, “il faudra adapter les programmes”. 

Il a plaidé pour une “coordination” européenne, regrettant “des tentations de mesures très nationales et non coordonnées”. Avant son entretien à TF1, le Premier ministre s’était rendu en fin de matinée place Beauvau pour faire un point avec le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, le secrétaire d’Etat Laurent Nuñez et le ministre de la Santé Olivier Véran sur l’organisation des élections municipales. 

>> Ecoles fermées, municipales maintenues… Les principales annonces de Macron face au coronavirus

Le Premier ministre s’est rendu en fin de matinée place Beauvau pour faire un point avec le ministre Christophe Castaner, le secrétaire d’Etat Laurent Nuñez et le ministre de la Santé Olivier Véran notamment sur l’organisation des élections municipales, dont le premier tour a lieu dimanche. Accompagné du professeur Jean-François Delfraissy, qui préside le conseil scientifique sur le coronavirus, Edouard Philippe devait notamment s’entretenir par visioconférence avec les préfets des départements les plus touchés par la maladie. 

Face à “la plus grave crise sanitaire depuis un siècle”, Emmanuel Macron a endossé jeudi soir dans son allocution les habits de “père de la Nation” pour faire accepter aux Français des mesures drastiques contre le coronavirus. Il a ordonné la fermeture, à partir de lundi et “jusqu’à nouvel ordre”, des crèches, écoles et universités pour freiner la propagation du nouveau coronavirus, qui a tué 61 personnes et en a contaminé près de 3.000. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *