Coronavirus : le directeur de l’Agence régionale de santé du Grand Est limogé après sa déclaration polémiqu… – franceinfo

Spread the love
  • Yum

En pleine épidémie de coronavirus, Christophe Lannelongue a assuré que le plan de suppression de 174 lits et de 598 postes au CHRU de Nancy allait poursuivre sa “trajectoire”.

Direction la porte. Le Conseil des ministres a décidé, mercredi 8 avril, de limoger le directeur de l’Agence régionale de santé du Grand Est après ses propos sur le CHU de Nancy.

>> Suivez les dernières actualités sur l’évolution du coronavirus dans notre direct

En pleine épidémie de Covid-19Christophe Lannelongue avait défendu le plan d’économies prévu et assuré que la suppression de 174 lits et de 598 postes allait poursuivre sa “trajectoire”. 

Moi, je fais mon boulot. J’applique ce que le ministère a décidé.Christophe Lannelongue, directeur de l’ARS Grand Està France 3

Cette déclaration, notamment tenue devant la caméra de France 3, avait provoqué un tollé. En effet, depuis le début de la pandémie, l’état des hôpitaux publics en France a montré la nécessité de geler les différents plans pour évaluer, une fois la crise passée, ce qu’il convient finalement de faire”. C’est ce qu’a également souligné Olivier Véran, dans un tweet samedi 4 avril. “A Nancy comme partout, l’heure est à la mobilisation de tous pour faire face au #COVID19. L’heure viendra de tirer les enseignements de cette crise sans précédent et de refonder notre hôpital. Tous les plans de réorganisation sont évidemment suspendus à la grande consultation qui suivra”, a écrit ce jour-là le ministre de la Santé.

Leave a Reply

%d bloggers like this: