Coronavirus : la Gironde en zone rouge, qu’est-ce que ça veut dire ? – Sud Ouest

Spread the love
  • Yum

Comme vingt autres départements, la Gironde a été coloriée en rouge sur la carte de France : elle figure dans le triste palmarès des départements de France où la circulation du virus est considérée comme active, a annoncé le Premier ministre Jean Castex lors de la conférence de presse de ce jeudi. Avec quelles conséquences pour ses habitants ? Explications.

A lire aussi : Coronavirus : qu’est-ce que la “vulnérabilité élevée” ?

Quels pouvoirs pour le préfet ? 

Le décret du 10 juillet, qui organise le déconfinement, comporte des mesures graduées en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique.

Son article 4 prévoit une catégorie spécifique de département : les départements à circulation active du virus. Dans ces départements, il est accordé aux préfets des pouvoirs supplémentaires pour lutter contre la propagation du virus.

Ces pouvoirs, listés dans l’article 50 du décret du 10 juillet, sont conséquents. Ils peuvent aller jusqu’à l’interdiction de déplacements dans un rayon de 100 kilomètres autour du domicile (sauf motif impérieux sur justificatif), l’interdiction d’accueillir du public dans certains établissements (restaurants, musées, etc.), la fermeture des aires de jeux pour enfants ou l’interdiction de rassemblement dans les lieux de culte, etc.

Évidemment, il appartient aux préfets de graduer leur réponse en fonction de l’intensité de la circulation du virus. Dans les Bouches-du-Rhône, considérées comme un département classé en zone rouge depuis la modification du décret datant du 13 août, les autorités préfectorales ont choisi d’imposer la fermeture des bars et restaurants à compter de 23 heures.

À Bordeaux, le maire Pierre Hurmic dévoilera ce vendredi le périmètre à l’intérieur duquel le port du masque sera obligatoire.

Sud Ouest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *