Coronavirus : en France, plus de 4 000 personnes en services de réanimation, 394 décès en 24 heures – ladepeche.fr

Spread the love
  • Yum

l’essentiel Selon le dernier bilan des autorités ce mercredi 4 novembre, 394 personnes sont décédées du coronavirus depuis mardi. Plus de 4 000 patients sont actuellement en réanimation.

Selon le dernier bilan communiqué ce mercredi 4 novembre, les services hospitaliers de l’Hexagone ont déploré la mort de 394 personnes depuis ce mardi, ce qui porte le bilan total à 38 683 décès liés au Covid-19 depuis le début de la crise sanitaire, comme le montre le graphique présenté ci-après (si aucun graphique n’est visible, merci de désactiver votre bloqueur de publicité).

Dans l’Hexagone, à l’heure actuelle, 4 080 patients sont actuellement en chambres de réanimation pour des formes graves de contamination. Selon le ministre de la Santé, Olivier Véran, le nombre de personnes admises dans ces services atteindra bientôt la barre des 7 000. De plus, pas moins de 540 patients ont été admis en services de réanimation en l’espace de 24 heures. Ce mardi, on en dénombrait 469 nouveaux. 

Par ailleurs, 27 511 personnes sont actuellement hospitalisés des suites du Covid-19 en France : c’est 1 269 personnes de plus en l’espace d’une journée. 

En France le taux d’occupation des lits en réanimation est supérieur à 73% en moyenne. En Ile-de-France ce mercredi, il avoisinne les 92%. 

40 558 contaminations en 24 heures

Les chiffres de contamination restent très élevés, alors que les Français se font massivement tester. Le nombre de nouveaux cas de contamination a progressé avec 40 558 cas supplémentaires depuis mardi. Pour un total de plus d’1,5 million de cas confirmés depuis le début de l’épidémie. Le taux de positivité des tests, à 20,6% mardi, n’était pas disponible mercredi soir. 

Un Conseil de défense présidé par Emmanuel Macron a débattu mercredi d’un possible durcissement des mesures pour lutter contre la progression de l’épidémie. Le président de la Fédération hospitalière de France, Frédéric Valletoux, a appelé à un resserrement de la vis “si les chiffres ne s’améliorent pas”.  

Leave a Reply

%d bloggers like this: