Coronavirus : déclenchement du plan blanc en Île-de-France, «une marée très forte» attendue – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Le directeur général de l’ARS d’Île-de-France a décidé jeudi 8 octobre d’activer «le plan blanc renforcé», «au vu de la pression sur les lits de réanimation et d’hospitalisation conventionnelle» dans la région.

Dans une unité de soins intensifs de l'hôpital Lariboisière, le 27 avril dernier à Paris.
Dans une unité de soins intensifs de l’hôpital Lariboisière, le 27 avril dernier à Paris. JOEL SAGET / AFP

Le directeur de l’ARS Île-de-France a demandé jeudi matin le déclenchement du «plan blanc» dans tous les établissements hospitaliers de la région. Les hôpitaux et cliniques d’Île-de-France doivent se préparer à «une marée très forte» de nouveaux malades du Covid-19, a déclaré jeudi à l’AFP Aurélien Rousseau.

«Au vu de la pression sur les lits de réanimation et d’hospitalisation conventionnelle, j’ai demandé aux directeurs des établissements de santé de la région de déclencher leur plan blanc pour mobiliser toutes leurs ressources et anticiper les jours à venir», a écrit Aurélien Rousseau dans un message publié sur Twitter.

Le plan blanc permet d’affecter tous les moyens hospitaliers à la gestion du coronavirus dans les établissements concernés.

Mardi soir, plus de 40% des lits en réanimation étaient occupés par des malades du Covid-19 dans les hôpitaux d’Île-de-France, selon les données transmises par l’Agence régionale de santé.

Les indicateurs hospitaliers sont importants pour suivre l’évolution de l’épidémie, puisque le principal enjeu est d’éviter que les hôpitaux, particulièrement les services de réanimation, soient débordés par un afflux massif de patients.

Lundi, lors de l’annonce de nouvelles restrictions sanitaires à Paris, notamment la fermeture des bars, le directeur général de l’ARS Ile-de-France, Aurélien Rousseau, avait annoncé que le taux d’occupation en réa devrait atteindre les 50% «dans les 15 prochains jours». Il a ajouté que certains établissements avaient commencé à «déprogrammer des activités chirurgicales».

» À VOIR AUSSI – Covid-19: «On doit aller vers plus de restrictions» dans les zones à risques, annonce Macron

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *