Coronavirus dans le monde : l’Europe rouvre certaines frontières intérieures – Le Monde

Spread the love
  • Yum
Des voitures passent la frontière franco-italienne près de Menton, le 3 juin.

La pandémie due au nouveau coronavirus a fait au moins 382 016 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’Agence France-presse à partir de sources officielles, mercredi 3 juin à 21 heures. Plus de 6 440 940 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie, dont au moins 2 768 700 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Selon les chiffres officiels, les pays les plus touchés en termes de morts sont :

  • les Etats-Unis avec 106 696 morts (1 841 471 cas),
  • le Royaume-Uni avec 39 728 morts (279 856 cas),
  • l’Italie avec 33 601 morts (233 836 cas),
  • le Brésil avec 32 548 morts (584 016 cas),
  • la France avec 29 021 morts (188 674 cas, bilan revu mardi à la baisse par les autorités).

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de décès par rapport à sa population, avec 82 décès pour 100 000 habitants, suivi par le Royaume-Uni (59), l’Espagne (58), l’Italie (56) et la Suède (45).

  • Les frontières s’ouvrent en Europe

Le quasi-retour à la normale se poursuit en Europe. Dans l’espoir de sauver son industrie touristique minée par la crise sanitaire, l’Italie a rouvert mercredi ses frontières aux touristes européens. L’Autriche cessera jeudi, plus tôt que prévu, de contrôler systématiquement ses frontières terrestres, à l’exception de celles qu’elle partage avec l’Italie. Quant à la Belgique, elle rouvrira ses frontières avec les autres pays de l’UE ou le Royaume-Uni le 15 juin. Les Pays-Bas, vont, eux aussi, assouplir à partir du 15 juin les mises en garde sur les voyages touristiques pour plusieurs pays d’Europe. Cette annonce intervient quelques heures après une décision similaire des autorités allemandes.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En Europe, les frontières rouvrent en ordre dispersé avant l’été

Le gouvernement britannique envisage d’instaurer des ponts aériens avec certains pays faiblement affectés, qui permettraient ainsi d’éviter à de nombreux voyageurs entrant au Royaume-Uni d’observer la quarantaine, redoutée par les professionnels du tourisme.

L’Espagne, qui a voté mercredi une dernière prolongation de l’état d’alerte jusqu’au 21 juin, s’emploie à faire revenir progressivement sur son sol, à partir du lendemain, les touristes étrangers en provenance de pays considérés comme sûrs du point de vue de l’épidémie de Covid-19.

De son côté, la Lettonie lève mercredi l’obligation de quarantaine pour les voyageurs en provenance de plus de vingt pays européens, une mesure déjà adoptée par l’Estonie et la Lituanie voisines.

  • L’Amérique latine particulièrement meurtrie

Le Mexique a enregistré plus de 1 000 morts en 24 heures mercredi pour la première fois depuis le début de l’épidémie, le double de la veille. Au total, le coronavirus a infecté 101 238 personnes et causé 11 729 décès dans le pays, ont indiqué les autorités sanitaires, qui craignent que ce bilan soit sous-évalué.

Le Brésil compte désormais 32 548 morts, après avoir enregistré 1 262 morts supplémentaires au cours des dernières vingt-quatre heures, le bilan quotidien le plus élevé depuis le 21 mai (1 188), ce qui témoigne de la poursuite de la phase ascendante de la pandémie.

Ce pays de 212 millions d’habitants, qui représente à lui seul plus de la moitié des cas et des morts du Covid-19 en Amérique latine, a enregistré au total 555 383 cas confirmés de Covid-19, après une forte progression de près de 29 000 cas au cours des dernières vingt-quatre heures.

En Colombie le bilan s’établit à plus de 1 000 morts, moins de trois mois après la détection du premier cas de contagion, a annoncé le ministère de la santé. Bogota, la capitale de quelque huit millions d’habitants, est la ville comptant le plus de décès, avec au moins 258 morts confirmées du Covid-19.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Acculé, Jair Bolsonaro provoque un climat de fièvre politique au Brésil

Quito, la capitale de l’Equateur très touchée par le nouveau coronavirus, a commencé mercredi à sortir du confinement décrété il y a onze semaines. Dans cette capitale de trois millions d’habitants, les transports urbains, où la distance sociale est marquée, ont repris peu à peu, ainsi que le travail en présentiel, mais limité à 50 % du personnel.

  • Pays-Bas, France, Allemagne et Italie s’allient pour assurer un vaccin dans l’UE

La France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays-Bas sont convenus de former une « alliance » visant à assurer la production d’un potentiel vaccin contre le Covid-19 en Europe, ont annoncé mercredi les autorités néerlandaises. L’objectif de cette « alliance pour un vaccin inclusif » est de produire des vaccins sur le sol européen, là où cela est possible, a déclaré le ministère.

L’alliance a aussi pour but de garantir qu’un nombre suffisant de doses de vaccins soit disponible pour l’Union européenne (UE) et d’autres pays à faibles revenus, notamment en Afrique. Elle « souhaite également convenir avec les sociétés pharmaceutiques qu’un vaccin doit devenir largement accessible, disponible et abordable pour l’UE », afin que les personnes « les plus vulnérables » puissent en bénéficier, ont expliqué les autorités néerlandaises.

 

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Retrouvez tous nos articles sur le coronavirus dans notre rubrique

Sur l’épidémie

Sur le déconfinement et ses enjeux

Le Monde avec AFP, AP et Reuters

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *