Coronavirus dans le monde : le Royaume-Uni annonce de nouvelles restrictions locales – Le Monde

Spread the love
  • Yum

La pandémie a fait au moins 1 077 849 morts dans le monde depuis que le bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles lundi 12 octobre. Plus de 37,5 millions de cas d’infection ont été diagnostiqués.

  • Un nouveau système d’alerte au Royaume-Uni

Dans la région de Liverpool, un accord a été trouvé pour fermer les pubs, bars, salles de gym et casinos.

Déterminé à éviter un confinement général, le gouvernement conservateur du Royaume-Uni a décrété de nouvelles restrictions locales concernant désormais le quart de la population britannique, surtout dans le Nord, avec des différences devenues pour certains illisibles.

Le premier ministre Boris Johnson a présenté aux députés un nouveau système d’alerte à trois niveaux, « moyen », « élevé » et « très élevé », censé simplifier à partir de mercredi le patchwork actuel de restrictions pour l’Angleterre. Les autres nations sont compétentes pour appliquer leur propre dispositif. Le premier niveau, « moyen », correspond aux mesures valables pour toute l’Angleterre : rassemblements limités à six personnes et fermeture à 22 heures pour les pubs et restaurants. Le second, « élevé », correspond aux zones actuellement sous restrictions locales, où les réunions entre différents ménages seront proscrites à l’intérieur. Dans les régions au niveau « très élevé », des mesures supplémentaires seront appliquées avec le soutien des autorités locales, soutenues si besoin par l’armée.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Au Royaume-Uni, les familles des victimes du Covid-19 réclament toujours une enquête publique

Dans la région de Liverpool (près de 1,5 million de personnes), dans le Nord-Ouest, un accord a été trouvé pour fermer les pubs, bars, salles de gym et casinos, tandis que des discussions sont en cours avec les élus d’autres zones du nord de l’Angleterre.

Les nouvelles restrictions ont été accueillies avec hostilité par les élus locaux du nord de l’Angleterre, qui jugent que les mesures de soutien à l’emploi mises en place par l’exécutif sont insuffisantes et qui craignent de voir les équilibres financiers mis en péril. S’inquiétant d’un effet « catastrophique » sur le monde de la nuit de mesures « injustes et sans logique scientifique », la Fédération de bars et discothèques, NTIA, a annoncé vouloir les contester en justice.

Avec plus de 42 800 morts, bilan sans équivalent en Europe, et près de 618 000 cas positifs, le Royaume-Uni est confronté à une nouvelle vague de contaminations qui touche l’ensemble du territoire et toutes les classes d’âge. Le nombre de personnes hospitalisées avec le Covid-19 en Angleterre est désormais supérieur à ce qu’il était lorsque le confinement a été décrété fin mars. Les autorités britanniques ont donc annoncé qu’elles allaient réactiver trois des vastes hôpitaux de campagne mis en place en catastrophe au printemps.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Face à la crise, le Royaume-Uni abandonne son budget et étend les mesures d’aide d’urgence
  • La République tchèque ferme les bars et restaurants

De son côté, le gouvernement tchèque a annoncé la fermeture, à partir de mercredi, des restaurants et des bars dans tout le pays, ainsi que l’interdiction de la consommation d’alcool dans les lieux publics. De même, les rassemblements sont autorisés jusqu’à six personnes et les écoles primaires passeront à l’enseignement à distance, tout comme le font depuis lundi les écoles secondaires et les universités. Les nouvelles mesures seront en vigueur jusqu’au 3 novembre.

« Nous n’avons droit qu’à un seul essai et il doit être couronné de succès », a déclaré à la presse le premier ministre Andrej Babis, dont le cabinet a été critiqué pour sa communication, peu claire, et des mesures chaotiques alors que le nombre d’infections a fortement augmenté au cours des deux derniers mois.

Lire aussi Coronavirus dans le monde : le Portugal restreint les rassemblements ; le port du masque étendu en République tchèque

La semaine dernière, le nombre de contaminations en République tchèque, pays de 10,7 millions d’habitants, a battu un record quatre journées consécutives, avec 8 618 nouveaux cas enregistrés vendredi. Lundi soir, le bilan s’élevait à 119 007 contaminations et 1 045 décès. La République tchèque compte alors 398 cas pour 100 000 habitants, devant l’Espagne avec 307 et les Pays-Bas, 304.

  • La Chine dépiste une métropole entière

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Vaccin contre le Covid-19 : la Chine rejoint la communauté internationale

La Chine mène lundi une campagne massive de dépistage de la métropole de Qingdao (Est) après la découverte de six cas. Les neuf millions d’habitants de la métropole seront soumis à ces tests dans les cinq jours. Selon les autorités sanitaires locales, toutes les personnes contaminées semblent avoir un lien avec un hôpital de la ville qui traite des patients du Covid-19.

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *