Coronavirus : couvre-feu étendu ? Le week-end ? Reconfinement ? Les options possibles à Lyon – LyonCapitale.fr

Spread the love
  • Yum

La situation est très préoccupante dans le département du Rhône, où le nombre de cas positifs ne cesse d’augmenter et où la pression, dans les hôpitaux, est de plus en plus forte. Ce lundi matin, le président du conseil scientifique a mis sur la table l’hypothèse d’un couvre-feu plus musclé, plus tôt en journée ou le week-end, mais aussi celle d’un reconfinement…

A Lyon, dans le Rhône et dans la région, la situation sanitaire autour de l’épidémie de coronavirus est alarmante. Tous les chiffres sont très mauvais depuis le 15 octobre. Et annoncent un mois de novembre “catastrophique” dans la région selon plusieurs médecins.

La région Auvergne-Rhône-Alpes est la région de France la plus touchée par cette 2e vague. La pression est déjà très forte dans les hôpitaux de la région. Toutes les opérations non urgentes ont été déprogrammées dans tous les départements de la région et des malades hospitalisés à Lyon et à Saint-Etienne ont déjà été transférés à Bordeaux et à Poitiers.

La situation va encore se détériorer à Lyon

Lyon Capitale vous proposait vendredi un point complet (chiffres, tendances, graphiques) sur la situation à Lyon et dans le Rhône. Qui est très préoccupante. Et qui s’est encore détériorée ce week-end.

Tous les indicateurs montrent que la situation va encore se dégrader dans les région ces prochains jours et ces prochaines semaines. De nouvelles hospitalisations, de plus en plus importantes, sont attendues dans les hôpitaux, déjà surchargés, de la région ces prochains jours. Le risque d’une saturation des hôpitaux de la région est désormais réel.

Alors maintenant, quelles solutions ?

Quelles solutions pour tenter d’enrayer la vague ?

Ce lundi, sur RTL, le président du très influent Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, a évoqué “une situation très difficile, voire critique“. Il a avoué “être surpris par la brutalité de ce qui est en train de se passer depuis 15 jours”. Delfraissy évoquait la situation à l’échelle nationale, mais elle est beaucoup plus inquiétante, encore, à l’échelle de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le président du très influent conseil scientifique a avancé deux hypothèses :

  • Soit “aller vers un couvre-feu plus massif à la fois dans ses horaires et dans son étendue, également mis en place par exemple le week-end“. “Puis regarder, dans dix ou quinze jours, la courbe des nouvelles contaminations et si l’on n’est pas dans la bonne direction, aller vers le confinement“, explique-t-il.
  • Soit “aller vers un reconfinement” dès à présent, “moins dur que celui du mois de mars (…) qui permet à la fois le travail, qui doit s’accentuer en télétravail, et permettrait de conserver une activité scolaire et une activité économique“. “Il pourrait être de courte durée s’il était mis en place maintenant“, a-t-il ajouté.

Dans la région, l’URPS, l’Union régionale des professionnels de santé médecins libéraux demande un couvre-feu dès 19h et un confinement le week-end. “La situation est grave et le temps n’est plus aux demi-mesures, expliquent les médecins de la région dans un communiqué. Nous estimons que les demi-mesures du couvre-feu actuel font penser à la drôle de guerre de 39-40. Trop de nos concitoyens ne prennent pas suffisamment au sérieux les risques de contagion, banalisent individuellement cette infection, négligent le risque qu’ils font courir aux autres et en premier lieu aux plus vulnérables“.

Lire aussi  : Coronavirus : à Lyon, la situation de plus en plus préoccupante, le point ce vendredi

Leave a Reply

%d bloggers like this: