Coronavirus : Confinement et couvre-feu à 19 h, les mesures sanitaires à l’étude dans la Région Auvergne-Rhône – France 3 Régions

Spread the love
  • Yum

Reconfinement total ou partiel ? Couvre-feu ramené à 19 heures ? Le gouvernement fixera de nouvelles règles sanitaires pour les zones les plus touchées par le coronavirus,à l’issue des deux conseils de défense prévus mardi et mercredi. La région Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des priorités. 

La région Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des territoires les plus touchés par la deuxième vague de coronavirus Covid-19 en France. Selon la Haute Autorité de Santé la région présente le taux d’incidence le plus élevé après l’Ile-de-France. 

C’est pourquoi un renforcement des mesures sanitaires s’annonce désormais inévitable notamment à Lyon, Saint-Etienne et Grenoble. Les habitants de la région peuvent donc se préparer à des changements significatifs dans leur quotidien. 

Trois hypothèses sont envisagées : 

  • Reconfinement local le week-end dans les zones les plus touchées
  • Couvre-feu à 19h 
  • Reconfinement total 

La piste d’une avancée du couvre-feu à 19h et d’un confinement le week-end pendant au moins quatre semaines semble être celle qui reçoit le plus large écho. 

Un couvre-feu avancé et un confinement les week-ends, c’est ce que demandait l’Union Régionale des Professionnels de Santé en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le 23 octobre. “La situation est grave et le temps n’est plus aux demi-mesures.” Vincent Rébeillé-Borgella, Secrétaire général du l’URPS nous précise les raisons de son appel: “Actuellement, l’épidémie n’est absolument pas maîtrisée. Les chiffres vont encore monter. Il faut se rendre compte que les hôpitaux vont être saturés à un moment donné de patients Covid. Quelle place pour les autres patients qui ont besoin de soins ou de réanimations? On a une grosse incertitude sur la capacité de notre système de santé de tenir le coup.”

Pour ce médecin-généraliste, le sacrifice est à la hauteur de l’enjeu : mettre nos vies entre parenthèses pour éviter le pire.

La vérité c’est qu’il n’y a pas de bonne solution, il y a le choix entre le tsunami hospitalier ou l’effondrement économique et social.

Damien Abad, chef de file des députés Les Républicains sur France Info

Interrogé ce mardi 27 octobre 2020 sur France Info, Damien Abad invite le gouvernement “à éviter un confinement généralisé du pays qui mettrait toute l’économie par terre“. Le député LR de l’Ain s’attend “à des mesures de durcissement” face à l’évolution de l’épidémie Covid-19, ajoutant que ce sont là des “décisions indispensables“. “Je préfère des confinements locaux à la Toussaint qu’un confinement généralisé à Noël, ce qu’il faut absolument éviter, c’est un confinement généralisé du pays qui mettrait toute l’économie par terre“, a-t-il mis en garde.

Autre réaction, celle du maire de Saint-Etienne. “À la veille d’un nouveau conseil de défense qui sera tenu demain, il est normal de se demander quelles nouvelles mesures seront sans doute annoncées dans la foulée“, s’interroge Gaêl Perdriau, dans un communiqué rendu public dans la soirée du 27 octobre.

“Impression détestable d’une fuite en avant”

L’élu stéphanois, vice-président du parti Les Républicains, n’y va pas par quatre chemins : “le Gouvernement présente des mesures à un rythme soutenu, ne respectant pas le principe admis par la communauté scientifique, des trois semaines nécessaires à une évaluation rigoureuse de leur impact permettant d’en mesurer la réelle efficacité“.
 

Pour un nombre sans cesse croissant de nos compatriotes, ces mesures apparaissent comme incohérentes, alors qu’elles sont censées éviter le reconfinement, pourtant demandé par une très grande partie de la communauté scientifique. Des mesures produisant aussi l’impression détestable d’une fuite en avant face à une vague de plus en plus difficilement maîtrisable.

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne

Gaël Perdriau, arguant de cohérence et de rigueur, aimerait que le “président de la République et son gouvernement impulsent des mesures sanitaires (…), sans souffrir de la moindre contestation scientifique, faute de quoi le fossé de l’incompréhension ne cessera de se creuser, rendant de plus en plus difficile le respect de consignes trop souvent perçues comme incohérentes voire injustes“.

Les décisions rendues publiques mercredi 

Mardi 27 et mercredi 28 octobre le président de la République réunit deux conseils de défense sanitaire regroupant les ministres principalement concernés, Gérald Darmanin, Olivier Véran, Bruno le Maire, et les autorités de Santé.

Le Premier ministre, Jean Castex reçoit, quant à lui, les représentants des partis politiques puis les partenaires sociaux à Matignon. 

Les décisions seront rendues publiques à l’issue du deuxième conseil de défense mercredi à 20h lors d’une allocution d’Emmanuel Macron. 

Les entreprises à bout de souffle

Les pistes de reconfinement incluent également la possibilité de fermer tous les commerces non essentiels. Plusieurs associations locales de commerçants craignent de ne pas faire le poids face à la grande distribution et alertent sur leur capacités à tenir le choc après un second confinement. 

La Chambre de Commerce et d’Industrie Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne a lancé une opération d’assistance aux entreprises durement touchées.

« Nous souhaitons aider les chefs d’entreprises à anticiper la rupture de trésorerie et déterminer avec eux toutes les possibilités pour sauvegarder leur entreprise » explique ​​Philippe Valentin, Président de la CCI. « Notre rapidité d’intervention est essentielle pour tenter de limiter les catastrophes économiques ».

Une cellule d’accpagnement regroupant une centaine de conseillers est à l’oeuvre pour orienter les chefs d’entreprises.
Les services juridiques sont également mobilisés et un numéro de téléphone unique 04 72 40 58 58 permet de joindre cette cellule. 

 

Leave a Reply

%d bloggers like this: