Coronavirus : C’est l’heure d’une rentrée scolaire inédite pour 12,4 millions d’élèves – 20 Minutes

Spread the love
  • Yum
Le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer en visite dans une école de l’Oise, le 21 août 2020. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Les cloches des écoles, collèges et lycée vont sonner la fin des vacances. Pour l’ensemble des 12,4 millions d’élèves français ce mardi est le grand jour de la rentrée. Le gouvernement espère qu’elle sera « la plus normale possible » malgré l’épidémie de coronavirus qui fait planer la menace d’un durcissement des règles d’accueil.

Jean-Michel tente de rassurer

Après de longs mois sans école ou presque pour bon nombre de petits Français, c’est donc l’heure de retrouver les copains, de découvrir ses professeurs et connaître son emploi du temps. Cette rentrée inédite est « bien préparée », a voulu rassurer lundi le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer. « Normalement, il ne manquera pas d’enseignants dans les classes », a-t-il assuré, précisant que les quelques personnes vulnérables « qui ne pourront pas être là » seraient remplacées.

Pour cette rentrée, les gestes barrière seront plus que jamais à l’ordre du jour. La distanciation physique devra être recherchée dans la mesure du possible, mais elle ne sera pas obligatoire. Les enseignants porteront un masque, de même que les élèves à partir du collège, y compris pendant la récréation. Chacun devra avoir le sien mais les établissements disposeront de stocks de secours en cas de besoin. Les parents qui veulent accompagner leurs enfants, comme c’est la tradition en maternelle, pourront le faire sous conditions.

L’arbitrage des acteurs locaux

Les 866.000 enseignants qui ont fait leur prérentrée lundi semblaient partagés entre sérénité et inquiétude. A l’école primaire Julie Victoire Daubié, dans le VIIe arrondissement de Lyon, l’équipe pédagogique se posait beaucoup de questions. « Pour les récréations, est-ce qu’on fait des zones ? », demandait par exemple une enseignante.

Sur toute une série de sujets, le ministère a édicté des recommandations mais renvoyé les prises de décision aux acteurs locaux, misant sur leur « pragmatisme » et le « bon sens ». Ainsi, les temps de récréation doivent être organisés, si possible, de manière à limiter les croisements entre groupes d’élèves. A la cantine, les élèves garderont le masque pendant leurs déplacements. Le ministère recommande d’adapter « les plages horaires et le nombre de services ».

Rattraper les retards

Aucun établissement ne sera fermé dès mardi à cause du Covid-19, a assuré le ministre de l’Education. Mais cela pourrait évoluer au cours des prochaines semaines, si la situation sanitaire se détériore, après une décision conjointe entre préfets, recteurs et autorités de santé. En cas de symptômes, des tests seront réalisés pour remonter la chaîne de contamination et prendre des mesures d’isolement.

Surtout, le défi de cette rentrée n’est pas seulement sanitaire. Il s’agira aussi très vite de faire le point sur les éventuels retards pris pendant le confinement, et constater si les disparités scolaires se sont encore creusées pour pouvoir y remédier.

124 partages

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *