Coronavirus à Mougins : Après 40 décès, l’Ehpad La Riviera annonce la « fin du processus épidémique » – 20 Minutes

Spread the love
  • Yum
L’Ehpad La Riviera, à Mougins — SYSPEO/SIPA
  • A l’Ehpad La Riviera de Mougins, 40 décès sont imputés au Covid-19.
  • Ce lundi, l’établissement annonce la « fin du processus épidémique ».
  • Une enquête est ouverte après le dépôt de plusieurs plaintes contre X.

Le nombre de morts avait encore grimpé depuis notre dernier article publié le 29 avril. Depuis le début de l’épidémie, 40 des 109 résidents de l’Ehpad La Riviera, à Mougins, sont décédés des suites du Covid-19, mais la « bonne nouvelle » est finalement arrivée ce lundi. « Tout le monde est aujourd’hui guéri, que ce soit parmi les patients ou parmi le personnel, assure un porte-parole du groupe Korian, propriétaire de l’établissement. L’Agence régionale de santé (ARS) Paca a décrété la fin du processus épidémique. »

« La sectorisation (mise en place le 9 avril pour séparer les personnes testées positives et les autres) demeure mais va être encore assouplie, précise également ce porte-parole. Les visites avaient déjà repris dans des conditions strictes. »

Plaintes contre X

Dans cet Ehpad de la Côte d’Azur, où les décès successifs ont déclenché plusieurs dépôts de plainte contre X, seuls 23 résidents sur 109 avaient vu leur test nasal revenir négatif. Une enquête a été ouverte pour « identifier les violations éventuelles aux obligations de sécurité et de prudence » et pour tenter « d’établir une relation avec les décès constatés ».

« Aujourd’hui on est épuisés, fatigués, mais en même temps motivés, parce que la crise a mis en exergue ce qu’on dénonçait depuis des années : le manque de moyens humains », a appuyé Stéphanie Maccarini, une aide-soignante (CGT) qui participait avec une dizaine d’autres personnels à un rassemblement devant l’Ehpad de Mougins ce lundi. Des manifestations étaient organisées dans plusieurs établissements du groupe Korian.

Une prime de 1.500 euros dans les Ehpad Korian

A l’initiative des syndicats CGT, FO et SUD, les salariés étaient appelés à des actions pour réclamer notamment le versement d’une prime de 1.000 euros, promise par la direction fin avril, « sans distinction de zone ou de catégorie, dans un contexte où le secteur a été en première ligne face au coronavirus », selon Isabelle Jallais, déléguée syndicale centrale FO.

Interrogée par l’AFP, Nadège Plou, DRH de Korian France, a annoncé que le groupe allait « verser à 100 % des équipes une prime unique de 1.500 euros pour tous les collaborateurs des établissements en Ehpad et en cliniques ».

352 partages

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *