Coronavirus à Marseille : Pour Michèle Rubirola, « on ne peut pas empêcher la population de se retrouver » – 20 Minutes

Spread the love
  • Yum
Michèle Rubirola lors de sa première sortie officielle, le 14 juillet, à Marseille. — Alain ROBERT/SIPA

La maire de gauche de Marseille Michèle Rubirola a estimé mardi qu’on ne pouvait « pas sérieusement empêcher la population de se retrouver », évoquant les probables nouvelles mesures qui devraient être instaurées dans les Bouches-du-Rhône pour faire face à la propagation du Covid-19.

« On est encore en période estivale, il fait encore très chaud, il y a des gens qui sont dans des appartements petits, voire insalubres. On ne va pas leur demander de ne pas se réunir », a ajouté l’élue lors d’un déplacement dans un centre de dépistage itinérant et gratuit à la Belle de Mai, un quartier populaire de la ville.

Des bars fermés plus tôt ?

« On ne peut pas sérieusement empêcher la population de se retrouver », a-t-elle insisté, expliquant qu’elle avait rencontré le préfet lundi, avec son premier adjoint. Lundi, le nouveau préfet de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Christophe Mirmand, avait indiqué que la situation était « suffisamment alarmante pour que des mesures complémentaires puissent être envisagées » dans les Bouches-du-Rhône et dans la deuxième ville de France.

Parmi les mesures qui pourraient être annoncées, Christophe Mirmand avait notamment évoqué « une restriction des horaires d’ouverture des restaurants ou des bars ». Mardi, Michèle Rubirola s’est dite favorable à une fermeture « plutôt vers 23 heures-minuit », si elle devait être limitée. « Ça nous semble favoriser l’économie de tous ceux qui ont souffert du confinement ».

147 partages

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *