Coronavirus : 70 décès en 24 heures en France, appels à la prudence à la veille du déconfinement – France Bleu

Spread the love
  • Yum

A la veille d’une levée progressive des restrictions, la France a enregistré dimanche son plus faible bilan officiel du coronavirus depuis le début du confinement. L’épidémie a fait 70 morts de plus en 24 heures portant le nombre total de décès à 26.380 depuis le 1er mars, selon la Direction générale de la santé et la pression sur les services d’urgence hospitaliers se réduit toujours.

Alors que des millions de Français s’apprêtent à reprendre le travail lundi, membres du gouvernement et responsables politiques ont appelé à la prudence et au bon sens, pour éviter une deuxième vague de contaminations. Quatre régions – Île-de-France, Hauts-de-France, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté – et 32 départements au total, dont Mayotte, restent classés “rouge” en raison de la circulation toujours vive du virus et du risque de saturation des hôpitaux qu’elle entraîne.

Coronavirus : les chiffres clés de l'épidémie et la carte du déconfinement, dimanche 10 mai 2020
Coronavirus : les chiffres clés de l’épidémie et la carte du déconfinement, dimanche 10 mai 2020 © Visactu

Appels à la “prudence” et au “bon sens”

“Nos efforts ont été efficaces pendant le confinement qui a sauvé des milliers de vies, ils doivent se poursuivre pour nous aider à réussir cette nouvelle phase”, a souligné le ministère de la Santé dimanche alors que de nouveaux foyers épidémiques sont apparus ce weekend en Dordogne, dans une école de la Vienne et dans une entreprise de Vendée, zones classées en “vert”. “Dans ces zones dites vertes, il faut considérer que le virus est là. Il est en embuscade, il circule”, a alerté dimanche le Pr Anne-Claude Crémieux, infectiologue à l’hôpital Saint-Louis à Paris, insistant sur Franceinfo sur le respect des mesures barrières. Et l’absence de traitement ou de vaccin incite à la vigilance : “Malheureusement, l’évolution de l’épidémie est extrêmement incertaine à ce jour et c’est l’avenir qui nous permettra de trancher”, a-t-elle dit.

Pour limiter les contaminations, le masque sera désormais obligatoire dans les transports publics. En région parisienne, l’afflux de passagers dans le métro et réseau ferré emprunté par des millions de personnes sera régulé avec une attestation obligatoire de l’employeur pour circuler aux heures de pointe. “On n’est pas à l’abri d’un reconfinement si les règles ne sont pas respectées”, a averti sur Europe 1 la présidente de la région, Valérie Pécresse, alors que la maire de Paris, Anne Hidalgo, a dit envisager de recourir à la “circulation alternée” si le trafic automobile devenait “trop intense”. Les déplacements au-delà de 100 km du domicile restent prohibés sauf motif impérieux et justifiable. L’accès à certaines gares comme à Paris pourra être filtré par les forces de l’ordre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *