Coronavirus : 10.008 cas détectés en 24h, 68 morts – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Le taux de positivité s’élève désormais à 6,1%, et la quasi-totalité des départements français sont en situation de vulnérabilité modérée ou élevée.

1031 «clusters», ou foyers de contagion, sont toujours en activité sur le territoire, dont 61 nouveaux qui ont été détectés ces dernières 24 heures.
1031 «clusters», ou foyers de contagion, sont toujours en activité sur le territoire, dont 61 nouveaux qui ont été détectés ces dernières 24 heures. ERIC GAILLARD / REUTERS

L’épidémie de coronavirus se propage en France. 10.008 nouveaux cas ont été détectés ces dernières 24 heures, a annoncé ce mardi 22 septembre Santé Publique France dans son communiqué quotidien. La veille, 5298 cas avaient été détectés.

68 personnes sont mortes du Covid-19 en France ces dernières 24 heures, portant le total à 31.416 victimes. Le nombre de patients entrant en réanimation a encore augmenté, avec 651 nouveaux malades hospitalisés au cours des 7 derniers jours, soit 13 de plus en 24 heures.

1031 «clusters», ou foyers de contagion, sont toujours en activité sur le territoire, dont 61 nouveaux qui ont été détectés ces dernières 24 heures. Le taux de positivité des tests s’élève désormais à 6,1%. Au total, 90 départements en métropole et outre-mer sont classés en situation de vulnérabilité «modérée ou élevée».

Activation du plan blanc à Lyon, Montpellier et dans l’Île-de-France

Les Hospices civils de Lyon (HCL) ont déclenché ce mardi le plan blanc, en raison de l’augmentation du nombre de patients hospitalisés pour cause de Covid-19.

Le plan blanc va s’appliquer dans les 13 établissements des HCL situés sur l’agglomération lyonnaise. Plusieurs mesures exceptionnelles vont ainsi être mises en place, telles que l’installation de cellules de crise dans chaque groupement hospitalier, l’ouverture d’unités dédiées pour patients Covid, et l’extension des capacités d’accueil en réanimation. La possibilité de différer ou déprogrammer certaines interventions non urgentes est également au programme, ainsi que le recours à des renforts extérieurs (intérim, étudiants, retraités).

Le plan blanc a également été activé dans les hôpitaux d’Île-de-France, à Montpellier et dans les établissements stéphanois.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *