Congé pour décès d’un enfant : Guérini envoie une vidéo aux adhérents de LREM pour s’excuser – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Le patron de La République en marche a reconnu que les députés avaient commis une «erreur d’appréciation». «Mais nous ne devons pas en rester là», a-t-il demandé.

La République en marche sort les rames. Les députés de la majorité subissent de plein fouet leur refus d’allonger de cinq à douze jours le congé de deuil après le décès d’un enfant. Face à la vague d’indignation qui a largement dépassé le débat parlementaire, l’exécutif a promis que la mesure pourrait être votée sous la forme d’un amendement gouvernemental lors de l’examen du texte au Sénat.

«Une de nos caractéristiques est de reconnaître quand on fait des erreurs»

Du côté de l’Assemblée nationale, les députés LREM se confondent en excuses, et reconnaissent unanimement «une erreur». Stanislas Guérini, le député et délégué général du mouvement présidentiel, a envoyé une vidéo par mail aux adhérents à nouveau pour s’excuser au nom de La République en marche. «Vous avez été nombreux à partager avec nous ce week-end votre émotion concernant le sujet du congé pour les parents qui ont perdu un enfant. Vous avez eu raison. À La République en marche, une de nos caractéristiques est de reconnaître quand on fait des erreurs», a déclaré Stanislas Guérini, debout, face caméra.

«Je crois que nous avons collectivement commis une erreur d’appréciation sur ce sujet, qui touche intimement des milliers de familles et de parents et qui sont à chaque fois une déflagration dans la vie d’une famille», a-t-il regretté. «Mais nous ne devons pas en rester là», a toutefois demandé Stanislas Guérini. Le patron de La République en marche a promis que des «propositions» allaient être faites «dans les jours qui viennent». «Pour que nous puissions prendre non seulement le sujet sous l’angle du jour du congé mais voir comment on accompagne psychologiquement les familles qui sont concernées par le drame familial», a-t-il souhaité.

Stanislas Guérini a voulu conclure par un message optimiste : «Alors je voulais vous le dire aujourd’hui, vous pouvez compter sur moi, sur nous les marcheurs, pour que collectivement nous fassions avancer ce sujet».

» À voir aussi – Congé de deuil d’un enfant: «Il y a eu une erreur», reconnaît Gabril Attal

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *