Confinement, fermeture des écoles : les scénarios envisagés face à la situation inquiétante en Moselle – Lorraine Actu

Spread the love
  • Yum
La Moselle est le département le plus touché par le Covid-19 dans la région Grand Est.
La Moselle est le département le plus touché par le Covid-19 dans la région Grand Est. (©Carte Lorraine Actu)

Confinement ou pas ? La Moselle connaît une « situation inquiétante » à cause de la diffusion très rapide des variants sud-africain et brésilien, a assuré jeudi Olivier Véran lors d’une conférence de presse.

Un cas particulier en France alors que l’épidémie connaît un plateau haut au niveau national. 

Véran en Moselle en milieu d’après-midi

Le ministre de la Santé prévoit d’ailleurs un déplacement en urgence vendredi dans le département, qui n’était pas prévu à son agenda.

Selon nos informations, le « pompier Véran » est attendu à 13h45 à la préfecture de la Moselle pour une réunion de concertation avec les élus locaux et les acteurs de santé du territoire. Peu avant 16h, il répondra brièvement aux questions des journalistes sans faire d’annonces concrètes. 

Des décisions pourraient ensuite être prises durant le week-end et entrer en vigueur rapidement. 

À lire aussi

Le confinement local sur la table

L’idée d’un confinement local, longtemps rejetée par l’exécutif, serait bien sur la table des discussions entre les élus locaux. 

Le maire de Metz (LR) François Grosdidier le demande depuis des jours: il faut fermer les écoles de suite et faire un confinement strict comme en mars mais « plus court », défend l’élu. 

Belkhir Belhaddad, député La République en Marche de Moselle est quant à lui favorable à la fermeture des services publics et des administrations, sans toucher aux commerces. « Pour des raisons sociales, économiques et psychologiques, je ne suis pas favorable à un nouveau confinement, sauf si des informations scientifiques venaient nous en confirmer le caractère incontournable », assure-t-il. 

L’option a été débattue de 19h à 20h45 lors de la réunion entre le préfet et les élus locaux et elle divise à l’heure actuelle. 

À lire aussi

Fermer les écoles et avancer les vacances de février

C’est l’une des options les plus soutenues par les élus locaux : fermer les établissements scolaires en Moselle dès lundi et donc avancer les vacances scolaires dans le département. La Moselle est en zone B et les congés scolaires doivent démarrer le 21 février prochain jusqu’à début mars. 

Cette idée de fermer les écoles à cette échelle avait déjà été prise dans le Haut-Rhin début mars 2020 lors de l’émergence d’un premier gros foyer de coronavirus en France. A l’époque, le préfet à la manœuvre était Laurent Touvet… l’actuel préfet de Moselle

« Je crois urgent de procéder à la fermeture des établissements scolaires jusqu’à la fin des vacances scolaires », assure la députée LREM Isabelle Rauch (9e circonscription de la Moselle). Une position partagée par plusieurs députés de la majorité sur le territoire mais aussi les maires de Metz ou encore de Thionville, Pierre Cuny (Divers droite). 

La diffusion des variants s’est accélérée ces derniers jours dans les écoles: il y a plus de 60 classes déjà fermées en Moselle à ce jour. 

Renforcer les contrôles du couvre-feu, aux frontières et le télétravail

Le ministre de la Santé va aussi se voir proposer par les élus locaux des contrôles renforcés du couvre-feu à 18h, donc sans reconfinement. Mais aussi des contrôles aux frontières plus stricts. 

La Moselle est située près du Luxembourg et de l’Allemagne et les travailleurs frontaliers sont nombreux. Le ministre Véran a clairement dit qu’il n’expliquait pas encore cette flambée des variants mais que la situation frontalière du département peut entrer en ligne de compte. 

Sur le télétravail, des élus veulent aussi que la mesure soit renforcée comme l’avait déjà demandé Jean Castex pour l’ensemble du pays. 

Le masque obligatoire étendu

La semaine dernière, le préfet de la Moselle Laurent Touvet a étendu le masque obligatoire à toutes les communes du département. Une autre mesure était envisagée mais n’a pas été retenue : la limitation à une personne par foyer dans les magasins alimentaires pour faire ses courses. Cette piste avait été évoquée par le préfet devant les élus locaux lors d’une réunion hebdomadaire sur la situation sanitaire. A noter que les grands centres commerciaux sont fermés en Moselle, comme partout en France depuis le 31 janvier et que les frontières sont davantage contrôlées.

Accélérer la vaccination

Autre demande forte des élus et des soignants: accélérer la vaccination. Mais problème: les variants sud-africain et brésilien présenteraient des résistances aux vaccins actuellement sur le marché. 

Le président du conseil départemental de la Moselle Patrick Weiten, le maire de Metz ou encore des députés comme ceux de LREM ou Fabien Di Filippo, député LR de Moselle répètent cette demande depuis des jours et vont la renouveler devant Olivier Véran vendredi.  

Leave a Reply

%d bloggers like this: