Confinement, commerces, lycées : que peut annoncer Jean Castex ce jeudi soir ? – ladepeche.fr

Spread the love
  • Yum

l’essentiel Deux semaines après l’annonce d’un nouveau confinement par Emmanuel Macron, Jean Castex tient une conférence de presse ce jeudi soir. De nouvelles mesures sont peut-être à prévoir à l’école. Quant aux commerces « non essentiels », ils resteront fermés.

En décrétant un nouveau couvre-feu le 28 octobre dernier, Emmanuel Macron promettait une évaluation de la situation quinze jours plus tard. Ce temps est donc venu. Après un Conseil de défense jeudi matin autour du chef de l’Etat, le Premier ministre Jean Castex se pliera à l’exercice d’une conférence de presse en fin de journée, entouré, comme il en a pris l’habitude, de plusieurs de ses ministres.

Que va annoncer le chef du gouvernement ? Alors qu’une « forme de ralentissement » du Covid a été constatée dans plusieurs régions, les chiffres de l’épidémie restent cependant très préoccupants, notamment dans les services de réanimation qui se remplissent à vitesse grand V. Du coup, sauf énorme surprise, tout assouplissement du protocole en cours devrait être exclu. Au grand dam des petits commerçants qui ne cessent de réclamer la réouverture de leurs magasins.

« Pas à ce stade », a reconnu Marc Fesneau mercredi matin, interrogé sur cette éventualité tant attendue. « Je comprends tout à fait la détresse des commerçants qui sont fermés », a déploré le ministre en charge des Relations avec le Parlement, mais « à chaque fois que l’on se déplace, on multiplie les possibilités de contamination et donc on multiplie les possibilités d’expansion du virus. » Dimanche, le ministre de la Santé Olivier Véran avait déjà annoncé la couleur en estimant qu’il était « très tôt pour proposer un assouplissement des règles » du confinement.

« Une profonde colère »

En face, une vingtaine de fédérations professionnelles du secteur, de la maroquinerie à la lingerie, de l’ameublement aux jouets, avait « solennellement » demandé la semaine dernière au gouvernement de rouvrir « tous les commerces dès le 13 novembre ». Leur requête devrait donc rester lettre morte, quitte à ce que la colère monte encore un peu plus dans leurs rangs. « Si en décembre, les commerces non alimentaires sont fermés, il sera difficile de maîtriser ce que l’on voit monter », a d’ailleurs averti le patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, évoquant une « profonde colère », en plus d’un « tsunami économique ».

Les lycées fermés ?

Au-delà du commerce, un autre secteur est actuellement en ébullition, celui de l’école. Alors qu’un mouvement de grève réclamant une limitation du brassage des élèves à l’école et au collège a quelque peu perturbé la journée de mardi, plusieurs sujets sont sur la table du COnseil de défense. Des syndicats d’enseignants souhaitent par exemple que le protocole sanitaire renforcé qui a cours dans les lycées soit étendu aux collèges. Celui-ci prévoit notamment la possibilité de cours en distanciel ou par demi-groupes. Autre piste révélée par plusieurs médias, la fermeture pure et simple des lycées, peut-être jusqu’aux vacances de Noël, en raison de la difficulté d’appliquer les règles de distanciation physique. La mesure, calquée sur la situation actuelle des universités françaises et qui prévoirait 100 % des cours à distance, a déjà été adoptée dans une dizaine de pays européens. Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, y est, lui, fermement opposé.

Leave a Reply

%d bloggers like this: