Il y a quelques mois, Facebook avait développé une petite app dénommée Onavo (puis Facebook Research). Interdite par Apple, celle-ci a tout de même permis de collecter les données personnelles d’environ 187 000 utilisateurs. Dans un courrier très officiel, le sénateur Richard Blumenthal a demandé à Facebook de fournir les chiffres. Finalement, la cible aurait été restreinte, 31 000 utilisateurs américains, dont 4 300 adolescents, les autres provenant de comptes en Inde. [Source]