Parce que les internautes ont changé leurs habitudes et réclament plus de confidentialité et de protection sur leurs écrits et données personnelles, Mark Zuckerberg promet de renforcer la sécurité avec un cryptage généralisé des discussions.

Après encore un nouveau scandale concernant la confidentialité des données, Facebook semble décidé à se racheter une conduite. Dans un billet publié sur Facebook, Mark Zuckerberg a détaillé ses projets pour l’avenir du réseau social, centrés sur le respect de la vie privée.

Si le long billet ne donne pas d’informations précises sur des projets concrets, il donne la vision du fondateur du réseau social. Il souligne notamment la demande croissante d’échanges privés via la messagerie, plutôt que les messages publics postés sur son profil, et souhaite en faire le centre de la nouvelle plateforme. Pour cela, il énumère six principes fondateurs.

La protection des données au centre des projets

Selon le fondateur de Facebook, les interactions doivent rester privées et les utilisateurs doivent savoir exactement qui peut accéder à leurs données. Les échanges doivent être chiffrés. Les informations ne doivent pas être permanentes afin que les gens puissent vivre sans craindre que ce qu’ils ont partagé par le passé revienne les hanter. Les utilisateurs doivent être en sécurité, dans la limite de ce qui est possible avec des échanges chiffrés. Il mentionne également l’interopérabilité, à savoir qu’il doit être possible de contacter ses amis via n’importe laquelle des applications du réseau, et même entre différents réseaux. Le dernier principe concerne la sécurité des données, la firme ne stockera pas de données sensibles dans des pays qui ne protègent pas les droits des utilisateurs.

Concrètement, cela signifie qu’il sera un jour possible de contacter un utilisateur WhatsApp ou Instagram depuis Messenger, et que les échanges seront chiffrés. L’accent sera mis sur les échanges éphémères, Facebook collectera et stockera moins d’informations, et il devrait être facile de supprimer ses données. Facebook prévoit d’y intégrer d’autres types d’échanges, comme les SMS, les appels vidéo, groupes, commerces et même les paiements avec la future Facebook Coin.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.
Cela vous intéressera aussi
À voir aussi : 

Leave a Reply