Confidentialité : Apple veut réduire l’écart entre navigation web et mobile

Spread the love
  • Yum

Confidentialité : Apple veut réduire l'écart entre navigation web et mobile

Image : Omar Al-Ghossen.

Sur le web, les utilisateurs peuvent refuser de nombreux indicateurs de suivi, grâce notamment aux invites induites par le RGPD, les bloqueurs de publicités et de trackers, ou encore les modes de navigation privée. Cependant, c’est loin d’être le cas sur mobile, et notamment sur les applications mobiles.

publicité

Préserver la vie privée des utilisateurs

Pour réduire cet écart, Apple estime que des efforts comme son identifiant pour les annonceurs (IDFA) peuvent aider ces derniers tout en préservant la vie privée des utilisateurs.

« Les identifiants comme l’IDFA et l’adresse électronique aident à identifier un appareil spécifique sur un réseau. Ils permettent également aux annonceurs de créer un profil détaillé de votre activité sur différents sites webs ou apps, lorsqu’ils voient l’identifiant de votre appareil et y associent votre activité », explique Apple dans une version mise à jour de son document “A Day in the Life of your Data” (“Un jour dans la vie de vos données”, NDLR).

« L’identifiant pour les annonceurs (IDFA) est un identifiant contrôlable par l’utilisateur, attribué par iOS à chaque appareil. En tant qu’identifiant logiciel, et non lié au matériel lui-même, il peut être bloqué pour une application particulière par l’utilisateur via l’invite “App Tracking Transparency”. Cette option lui permet de contrôler le suivi basé sur son IDFA. »

Suivre l’exemple des navigateurs web

Deux nouvelles pages ont été ajouté au document en question. Elles portent sur les enchères publicitaires et l’attribution des publicités, Apple indiquant que les annonceurs peuvent suivre les performances des publicités sans suivre les utilisateurs. Les mécanismes utilisés à cette fin sont les API SKAdNetwork et Private Click Measurement.

Prenant l’exemple de comment les navigateurs web ont limité les trackers, Apple rejette les craintes que la limitation des trackers dans les applications rende la création d’applications moins rentable. La marque estime que les annonceurs devront réagir en proposant aux utilisateurs un niveau de confidentialité plus élevé et que les créateurs d’applications seront toujours en mesure de tirer des revenus de ces dernières.

Apple prévient qu’elle retirera des applications de son App Store si une nouvelle méthode de traçage était mise au point.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: