Comment toucher les 500€ d’aide à la création d’un site internet ?

Spread the love
  • Yum

Il y a quelque temps nous vous parlions d’une aide financière à hauteur de 500€ mise en place par l’État dès janvier 2021 pour aider les entreprises françaises à entamer leur transformation numérique. On en sait enfin plus sur les modalités d’attribution. Alors, comment obtenir cette aide de 500€ pour lancer son site internet et quelles sont les personnes qui pourront en profiter ? On fait le point dans cet article.

Une aide financière pour aider les entreprises à se digitaliser

Le bilan de la pandémie de Covid-19 a été catastrophique pour de nombreuses entreprises qui ont vu leur chiffre d’affaires dégringoler. Pour limiter les pertes financières, des commerçants ont misé sur la vente en ligne, avec notamment le retrait des achats en Drive et en Click & Collect. Malheureusement, les entreprises non préparées n’ont pas pu faire face et certaines ont dû mettre la clé sous la porte.

Pour les commerces ayant été fortement touchés par la crise sanitaire, le gouvernement propose une aide de 500 euros afin de rembourser en partie les coûts de création de site. Cette aide qui devrait coûter environ 60 millions d’euros à l’État vise à aider près de 120 000 entreprises françaises. La somme devrait couvrir les frais engagés pour la création d’un site internet type vitrine ou e-commerce. Nous reviendrons plus tard sur les outils digitaux disponibles et les détails sur le processus d’obtention de cette aide d’État de 500€.

C’est aussi l’occasion pour les PME françaises de rattraper leur retard par rapport à leurs voisines européennes qui bénéficient d’une meilleure visibilité sur internet. Le développement d’une présence en ligne permet non seulement aux entreprises de conserver un contact avec leur clientèle, mais également de l’élargir en touchant de nouvelles cibles. Il s’agit d’un canal de vente à part entière.

Qui peut bénéficier de cette aide ?

Avant d’expliquer comment toucher l’aide d’État de 500€ pour la création d’un site internet, il convient de savoir qui est concerné.

Pour saisir cette opportunité et obtenir la prime de 500 euros d’aide de l’État, il faudra répondre aux critères d’éligibilité. Cette aide financière vise donc les commerçants ayant été obligés de fermer boutique sur décision administrative du gouvernement ainsi que les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration qui sont les principaux concernés.

Aussi, la prime est accordée aux entreprises qui pourront justifier d’une baisse de plus de 50% de leur chiffre d’affaires à cause du confinement.

Comment obtenir les 500 euros de l’État pour créer un site internet ?

Voilà une question à laquelle nous n’avions pas véritablement pu répondre lors de notre précédent article. Comment obtenir l’aide de 500€ pour digitaliser votre activité ?

Le chèque numérique d’une valeur de 500 euros sera alloué aux entreprises éligibles ayant effectué une demande directement sur le site officiel de l’Agence de Services et de Paiements (ASP). Le montant sera versé directement sur le compte du bénéficiaire. Le service ouvrira dès janvier 2021.

Les commerçants qui répondent aux conditions d’obtention devront également fournir des pièces justificatives, dont celles reprenant les dépenses octroyées à la création d’un site internet. En général, cela correspond au dépôt du nom de domaine, la souscription à un hébergeur web ainsi que le développement du site. À noter que d’autres prestations tout-en-un existent pour limiter la complexité.

Avec 500€, les commerçants auront largement ce qu’il faut pour développer un très beau site et gagner en visibilité sur le web. En plus, contrairement à ce que beaucoup pensent, créer un site internet n’a rien de compliqué et vous pourrez même vous en charger personnellement.

Comment lancer son site internet ?

Maintenant que vous savez comment obtenir la prime de 500 euros de l’État pour entamer votre transformation numérique, il ne reste plus qu’à créer un site internet. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la création d’un site web professionnel est accessible à tous. De nombreux outils très simples à utiliser se sont développés au fil du temps si bien qu’il n’y a pas forcément besoin de connaissances techniques avancées pour se lancer.

La première méthode consiste à choisir un fournisseur d’hébergement web comme Hostinger puis un CMS (WordPress est le plus utilisé) ou Système de Gestion de Contenu afin de développer et gérer votre site internet. Si vous envisagez de vendre vos articles en ligne, il est conseillé d’installer une extension additionnelle dédiée au e-commerce. C’est le cas de WooCommerce ou de l’application PrestaShop, par exemple.

L’autre solution consiste à opter pour une plateforme clé en main comme Shopify ou encore WiziShop. Ces prestataires spécialisés dans le commerce en ligne simplifient considérablement les démarches de création d’un site e-commerce puisque les formules comprennent à la fois l’hébergement du site, le dépôt du nom de domaine, des design de sites pré-conçus, un éditeur web, un outil de gestion des commandes et de suivi des performances et des clients. Tout est rassemblé au sein de la plateforme qui ne nécessite aucune installation préalable puisqu’elle est accessible directement depuis votre navigateur web.

Découvrir Shopify

L’avantage de ces plateformes c’est aussi qu’elles proposent un accompagnement poussé où vous pouvez échanger avec un expert en marketing digital et en e-commerce. Ainsi, vous recevrez des conseils sur mesures à la moindre question.

Si vous avez encore des questions sur la création de site web ou les démarches pour obtenir l’aide d’État de 500€ pour la création d’un site web, n’hésitez pas à nous laisser un message dans les commentaires sous cet article.

Leave a Reply

%d bloggers like this: