Comment remplacer un tube Néon par un tube LED

Spread the love
  • Yum

Les tubes fluorescents (très souvent improprement appelés “néon”) sont utilisés depuis les années 1930 / 1940 de manière courante. Ces éclairages étaient économiques à l’achat et à l’usage. Mais ça c’était avant. Il en reste cependant qui sont toujours en activité. Chez les particuliers ils se font de plus en plus rares dans les intérieurs. Il faut dire qu’ils ne se trouvent plus très facilement dans les magasins depuis qu’ils sont interdits à la fabrication… Dans les garages, les remises, les ateliers on en trouve encore en état de marche. Les sueurs arrivent lorsque le tube néon ne fonctionne plus. Heureusement la LED est là pour reprendre la suite.

Les éclairages avec les “néons” ont laissé quelques souvenirs. Souvenez-vous, ils pouvaient mettre du temps à s’allumer. Le démarrage était souvent poussif allant jusqu’à s’allumer après de multiples soubresauts de lumière. On avait le temps de rentrer dans la pièce avant qu’ils ne soient allumés. Le starter, ce petit composant aux allures de cylindre devait l’aider à s’allumer. Lui aussi pouvait tomber en panne. Il arrivait également que le tube Néon produise un bruit de claquement caractéristique. Les anciens avaient ce geste aguerri pour tapoter dessus avec un manche à balai. Mais toujours avec la bonne dose de force afin de ne pas casser le tube en verre. La fin de vie du tube se passait souvent avec un dernier flash plus intense que la lumière habituelle. Ensuite il était irrémédiablement mort.

Dans la copropriété dans laquelle j’habite, certaines parties communes telles que le garage ou les caves sont alimentées par ces tubes fluorescents. Ceux-ci devenant rares un stock avait été fait avant qu’ils ne disparaissent des rayons. En cherchant bien on arrive toujours quand même à en trouver dans certains magasins.

2 tubes LED sont arrivés dans le garage! On voit la partie sombre au premier plan qu’il faudra positionner vers le haut

Cet été, je ne sais pas si les Néons se sont passé le mot mais plusieurs ont tiré leur révérence et ont décidé de ne plus éclairer. Afin de ne pas avoir à remplacer les nombreux luminaires des garages, je me suis rendu dans une surface de bricolage classique. Je n’avais pas trop suivi l’actualité de cette technologie et j’étais curieux de voir ce qui pouvait être proposé dans ces rayons. Les derniers tubes “néon” étaient presque honteusement proposés en catimini dans un coin. J’étais agréablement surpris de voir qu’un remplaçant avait pris le relais : la LED.

En haut le tube Néon et en bas son petit frère à LED

Les tubes LED ont en effet fait leur apparition afin de remplacer les tubes Néon. Ils respectent les mêmes connectiques et les mêmes tailles si l’on reste dans les standards. Heureusement pour la copro, les tubes 120cm au format T8/G13 faisaient parti des standards. Je suis donc reparti du magasin avec 2 tubes LED afin de tester la solution in situ.

L’installation est très simple. Il n’y a rien à bidouiller. On retire l’ancien tube Néon. On retire le starter. On place le “starter” vendu avec le tube LED et on positionne le tube LED. On allume et… ça marche! Comme les technologies sont vraiment différente je redoutais de devoir jouer du tournevis pour retirer des composants et éventuellement refaire du câblage. Les Tubes LED et surtout le faux starter vendu avec font en sorte que rien de cela n’est nécessaire.

Le starter d’un tube néon
Le starter d’un tube LED

Du côté du rendu il n’y a pas de pertes dans l’éclairage. La puissance d’éclairage des tubes LED est très bonne. Les éclairages LED sont souvent très directionnels. Leurs intégrations dans des tubes sont plutôt bien faites. L’angle de diffusion de 180° est très bon.

Tout du long du tube, on remarque qu’une bande reste entièrement sombre. On imagine qu’il s’agit du support des LED à l’intérieur du tube qui n’est plus en verre mais en plastique. Il suffit de bien positionner cette bande vers le haut et elle se fait alors oublier.

Les LED sont disposées sur une paroi interne du tube

Le confort est au rendez-vous : ça s’allume instantanément et ça fonctionne impeccablement bien. Enfin, du côté de la couleur de l’éclairage, on trouve des tube LED à 2700K, 3000K, 4000K ou encore 6500K. Tout dépend du rendu que l’on souhaite. Dans le garage j’ai opté pour une couleur 4000K.

Par rapport aux tubes fluorescents, les tubes LED sont annoncé pour réduire la consommation d’électricité de plus de 50%. Dans les faits c’est vérifié: on passe de 36w à 18w. On parle avance aussi d’une durée de vie 3 à 5 fois plus élevée. Pour ce critère on ne pourra juger qu’à l’usage.

Les tubes LED ont également comme avantage de ne pas chauffer. Cela pourra avoir quelques avantages en aquariophilie. Utilisés dans un contexte industriel, les néons LED généreront des économies supplémentaires dans les chambre froide! Certains tube LED pourront également être utilisés avec différentes puissance d’éclairage. Il faudra alors vérifier qu’ils soient “dimmables” lors de l’achat.

Les caractéristiques de mes tubes LED

Après cet essai concluent, je suis donc retourné en magasin racheter 8 autres tube LED 18W 1800 Lumens T8/G13 Lexman 4000K pour la copro. Le tube LED coûte 8€ pièce (avec le starter spécifique). C’est moins cher que de devoir remplacer tous les éclairages du garage! Pas de petites économies dans les petites copropriétés.

Leave a Reply

%d bloggers like this: