Le grand débat national promis par Emmanuel Macron en réponse au mouvement des gilets jaunes doit s’ouvrir ce mardi 15 janvier. Dans sa lettre aux Français, diffusée dimanche, le président de la République a dressé le cadre de cette consultation et appelé “le plus grand nombre” à y participer

Ce lundi, il a été annoncé que Sébastien Lecornu, le ministre en charge des Collectivités territoriales, serait chargé de mobiliser les élus. Emmanuel Wargon, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, sera quant à elle en charge de l’organisation générale du débat et de la mobilisation de la société civile.

Le ministère de l’Intérieur a par ailleurs demandé aux préfets de nommer un référent par département, chargé d’assurer la bonne tenue de réunions d’initiative locale.

La mise en place d’une plateforme numérique

Une plateforme numérique, granddebatnational.fr, existe déjà et sera utilisable dès ce mardi, avec toutes les informations pratiques. Des débats en ligne y seront organisés et il sera possible d’y déposer ses idées. Un numéro vert sera aussi mis à disposition pour répondre aux questions des particuliers.

A l’issue des différents échanges, des citoyens seront tirés au sort pour discuter et analyser, lors des réunions d’initiative locale, les propositions qui auront émergées.

Des kits pour animer les débats

Enfin, le gouvernement propose deux kits pour les citoyens qui veulent organiser un débat: un kit “pédagogique”, avec toutes les modalités du grand débat et un kit “territoire”, qui fournit des données factuelles sur chaque communauté de communes. 

Au total, 1264 kits “territoires” ont ainsi été créés. Les animateurs des réunions pourront y trouver des informations sur le taux de chômage dans leur communauté de commune, la part des logements vacants ou encore les temps de transport entre différents lieux. Ces kits seront à télécharger sur le site internet du grand débat.