Comment les assistants vocaux viennent en aide aux patients atteints de Parkinson

Spread the love
  • Yum

Comment les assistants vocaux viennent en aide aux patients atteints de Parkinson

Les troubles de la parole sont fréquents chez les patients souffrant de la maladie de Parkinson. Cependant, les premières recherches menées par l’université de Monash en Australie et l’université d’Ulster au Royaume-Uni ont révélé que les technologies d’assistance vocale telles que Google Home et Amazon Alexa pourraient potentiellement améliorer les thérapies précoces de la parole et du langage afin de soutenir les personnes ayant des difficultés d’élocution.

L’étude a porté sur une enquête menée auprès de 290 participants du Royaume-Uni vivant avec la maladie de Parkinson. 79 % d’entre eux ont indiqué qu’eux-mêmes ou d’autres personnes avaient remarqué des changements dans leur discours ou leur voix en raison des symptômes de leur maladie.

L’étude a également montré que 90 % des participants possédaient un dispositif d’assistance vocale, 71 % d’entre eux indiquant qu’ils l’utilisaient régulièrement, tandis que 31 % utilisaient cette technologie spécifiquement pour répondre aux besoins liés à leur maladie de Parkinson.

publicité

Des outils pour les orthophonistes

Parmi ces utilisateurs, près de 55 % ont déclaré qu’ils devaient parfois, rarement ou jamais se répéter lorsqu’ils utilisaient une technologie d’assistance vocale. Interrogés sur les changements intervenus dans leur discours depuis qu’ils ont commencé à utiliser leur appareil, 25 % des participants ont remarqué qu’ils n’avaient pas à se répéter aussi souvent et 15 % ont estimé que leur discours était plus clair.

Parmi les commentaires spécifiques des participants, citons l’utilisation de la technologie d’assistance vocale, qui encourage des comportements d’élocution positifs tels que “parler lentement et clairement” et “parler plus fort”.

« La technologie d’assistance vocale a été adoptée par de nombreuses personnes et de nombreux ménages, à la fois d’un point de vue général et quotidien, mais aussi maintenant, comme nous l’avons vu dans la recherche, pour aider les personnes ayant des difficultés d’élocution », a déclaré Orla Duffy, maître de conférences en orthophonie à l’université d’Ulster.

« Les technologies d’assistance vocale ont désormais la capacité de soutenir les thérapies futures et de servir d’outils utiles aux orthophonistes, avec l’avantage supplémentaire d’être déjà présentes au domicile du patient. »

Démocratiser l’accès à ces technologies

Bien que les chercheurs aient admis que des recherches supplémentaires seraient nécessaires pour tester des technologies d’assistance vocale prêtes à l’emploi, ils ont noté que les résultats initiaux indiquaient un pas dans la bonne direction.

Roisin McNaney, maître de conférences au Département de l’informatique centrée sur l’humain de la Faculté des technologies de l’information de l’Université Monash, a déclaré que l’étude démontrait comment les dispositifs pourraient contribuer à soutenir les résultats futurs de l’orthophonie. « Une intervention précoce en orthophonie est importante pour résoudre les problèmes de communication liés à la maladie de Parkinson, mais seulement 59 % des personnes atteintes de la maladie de Parkinson en Australie ont des contacts réguliers avec un thérapeute », a-t-elle déclaré.

« L’accès limité aux services cliniques et aux thérapies orthophoniques est un problème majeur que nous espérons résoudre grâce à cette recherche. En présentant nos premiers résultats sur la façon dont les technologies d’assistance vocale peuvent favoriser les résultats de l’orthophonie pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, nous espérons pouvoir encourager l’utilisation future des technologies d’assistance vocale par les orthophonistes en milieu clinique pour soutenir les patients. »

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: