Comment le marché des tablettes profite de la crise sanitaire pour se refaire une santé

Spread the love
  • Yum

Comment le marché des tablettes profite de la crise sanitaire pour se refaire une santé

Après des années noires, le marché des tablettes se redresse enfin. Dans la zone EMEA, qui regroupe l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, les ventes de tablettes devraient connaître une croissance de 23,8 % par rapport à l’an dernier, pour atteindre 11,9 millions d’unités vendues au deuxième trimestre 2020, comme le relève le cabinet IDC. Il s’agit des premiers chiffres positifs enregistrés par le marché depuis six ans dans la région, et de la plus forte croissance du secteur depuis 2013. Une éternité.

Les fabricants de tablettes peuvent remercier les particuliers, qui sont à la base de cette renaissance. Comme le rapporte IDC, le segment grand public a été le principal moteur du retour au premier plan des tablettes, avec une croissance de 27,1 % en glissement annuel. Le cabinet relève que cette croissance doit avant tout à la crise sanitaire et aux mesures de confinement qui en découlent, et qui ont dopé les ventes de tablettes, notamment en Europe.

« La demande en Europe occidentale est restée dynamique tout au long du trimestre, les tablettes étant devenus une alternative fiable et abordable pour les consommateurs, afin de répondre à leurs besoins de consommation de contenu et de leur permettre d’accéder à l’enseignement à distance pendant le confinement », confirme en effet Helena Ferreira, analyste de recherche chez IDC.

publicité

Un exercice de tous les records pour les fabricants ?

De fait, le marché des tablettes en Europe occidentale a augmenté de 28,3 % au deuxième trimestre 2020 par rapport à l’année précédente, tandis qu’il a augmenté de 26,9 % en Europe centrale et orientale et de 10,8 % en Afrique et au Moyen-Orient.

Cette dynamique doit également aux failles enregistrées sur l’approvisionnement des circuits de distribution en ce qui concerne les ordinateurs portables. « L’envolée de la demande des consommateurs pour les tablettes a été provoquée par le manque d’ordinateurs portables sur le marché. En fait, les tablettes n’étaient pas censées être le premier choix pour l’enseignement à domicile ou le travail à domicile, mais les jeunes étudiants et les enfants se sont finalement rabattus sur l’achat de tablettes en lieu et place des ordinateurs portables », précise en effet IDC.

Au niveau des fabricants, c’est bien Samsung qui a réussi à tirer son épingle du jeu en conservant sa position de leader sur ce marché. Apple conserve pour sa part sa deuxième position, grâce à la popularité de son iPad, notamment en Europe de l’Ouest. Suivent Huawei, qui tient sa troisième place grâce à des prix toujours aussi agressifs, ainsi que Lenovo et Amazon.

Comme le relève IDC, le marché des tablettes dans la région EMEA devrait faire un bond de 10,9 %, par rapport à l’année précédente, au troisième trimestre de 2020 et clôturer l’année 2020 avec une croissance de 3,7 % par rapport à l’année précédente. « Malgré l’assouplissement des mesures de confinement dans toute la région, le comportement du public reste prudent en général » et devrait continuer à faire les affaires des fabricants de tablettes au cours de cet exercice, comme le fait observer Daniel Goncalves, directeur de recherche chez IDC.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *