C’est un fait, le web est devenu une jungle à spoilers. Et à moins de regarder les séries plusieurs années après leur sortie, il faudra se munir de toutes les précautions pour les éviter. Voici donc comment utiliser vos outils et réseaux pour surfer sereinement.

Vous pouvez vous faire avoir avant même de vous lancer sur le net. En effet, la recherche automatisée de Google Search fonctionne en proposant les requêtes les plus demandées sur le moteur de recherche. Cela peut paraître anodin, mais c’est en fait un des moyens les plus simples d’être exposé à une révélation. Il vous suffira parfois de taper le nom d’un personnage ou d’une saga pour découvrir son destin tragique ou sa relation cachée. Pour éviter ce désagrément, on vous conseille donc de désactiver le service sous Chrome.

Pour ce faire, cliquez sur l’onglet de personnalisation de Chrome (les trois points à l’horizontal en haut à gauche), puis rendez vous dans les « Paramètres » puis les « Paramètres avancés » en bas de page. Désactivez ensuite le service de prédiction des recherches.

Une fois ceci fait, pourquoi ne pas essayer l’extension Unspoiler ? Cliquer sur cette dernière vous permet de rentrer des termes spécifiques dans une petite barre de recherche et vous signalera via un bandeau rouge toutes les fois ou ces derniers sont évoqués. Un bon moyen de ne pas apprendre une nouvelle en lisant un titre aux hasards de vos pérégrinations sur le net ! Si la tentation est trop forte, il est toujours possible de dévoiler ce qui se cache derrière cet avertissement.

La page d’accueil de YouTube a remplacé la télévision chez de nombreuses personnes. Le problème c’est que le service est un nid à spoilers. Entre les vignettes aguicheuses et les recommandations, il n’est pas difficile de se faire avoir. Mais des solutions existent.

L’extension Video Blocker est bien notée et on comprend pourquoi. Elle permet à l’utilisateur de filtrer les vidéos qui contiennent des mots-clés (définis à l’avance) dans leur titre. Idéal donc pour ne pas entendre parler d’un film que tout le monde a déjà vu. Il est également possible de « cacher » des chaines tout entières au cas où un vidéaste est particulièrement connu pour spoiler.

Vous consultez surtout YouTube via votre smartphone ? Pas d’inquiétude. Le logiciel NewPipe sert certes à télécharger des vidéos depuis YouTube (ou à écouter de la musique en arrière-plan) mais il est également possible de ne montrer que les vidéos des chaines auxquelles vous êtes abonnés. Vous pouvez également désactiver les suggestions de recherche. L’application n’est hélas disponible que sur Android.

Twitter est probablement le meilleur endroit pour se gâcher un film ou une série. 280 caractères obligent, les utilisateurs du réseau ont tendance à aller à l’essentiel et évoquer frontalement le sujet, parfois durant sa diffusion. On ne saurait donc que trop vous conseiller de ne pas aller dessus si une révélation est à venir.

Si vous devez quand même l’utiliser, pensez ici aussi à définir des mots-clés à masquer. Il faut pour cela vous rendre dans les paramètres (en cliquant sur votre avatar) puis dans l’onglet Mots Masqués. Pour une série, n’oubliez pas de rentrer les différents termes que vous êtes susceptibles de croiser. Cela peut par exemple être le numéro de l’épisode ou un personnage clé de l’histoire. Pensez à essayer avec les hashtags ou l’arobase pour des comptes spécifique. Soyez généreux si vous avez peur que l’un d’eux se faufile.

Le célèbre client Tweetdeck, qui vous permet de suivre de nombreux hashtags en simultané, peut bien sûr être utilisé pour en bannir certains. Il faudra pour cela vous rendre dans l’onglet « Mute » situé dans les paramètres du logiciel, et ajouter les hashtags (ou les mots) appropriés sous le volet “Words or phrases ” ou “Tweet Source”.