Comment bien choisir son moniteur professionnel

Spread the love
  • Yum

Comment bien choisir son moniteur professionnel

1 700 heures. C’est la durée moyenne que passe chaque année un professionnel devant un écran. Avec une telle intensité d’usage, le moindre problème d’ergonomie ou de performance peut devenir une vraie difficulté pour l’utilisateur. Selon l’AsnaV (Association nationale pour l’amélioration de la vue), près de 30 % des Français ont déjà ressenti une fatigue oculaire causée par leur écran.

 Il est primordial de doter les employés d’un équipement adapté à leur usage. « On distingue trois grandes catégories d’utilisation, explique Christopher Partridge, Chef de produit Display chez Samsung. Les activités quotidiennes, les tâches bureautiques de pointe et les métiers de l’image. » 

Bureautique standard : TCO et ergonomie

La première est celle qui couvre la grande majorité des usages, avec l’édition de documents Office, l’accès à internet et la messagerie d’entreprise. Si une diagonale de 22″ ou 24″ est suffisante pour ce type d’application afin de garantir le meilleur TCO, aucune concession ne peut être faite sur l’ergonomie de l’appareil. 

Pour obtenir la meilleure position de travail par rapport à sa propre physionomie, l’utilisateur doit pouvoir ajuster la hauteur, l’inclinaison et l’orientation de l’écran. « Certains métiers, comme les développeurs par exemple, peuvent également avoir besoin de pivoter l’écran en mode portrait pour afficher la totalité d’une page web ou de leur code, ajoute Christopher Partridge. Tous les écrans de notre gamme professionnelle disposent de l’ensemble de ces réglages. »

publicité

Retrouvez la gamme SAMSUNG FT400 / SE450 / SE650

Bureautique avancée : grand format et dalle incurvée

Pour les tâches bureautiques de pointe, comme la manipulation de bases de données ou d’outils de reporting, l’équation est simple : plus la surface d’affichage sera grande, plus ces utilisateurs gagneront en confort et en productivité. Les moniteurs supérieurs à 27″ et les formats 21/9e de 32″ ou 34″ sont idéaux pour ce type d’usages avancés qui impliquent l’affichage simultané de grandes quantités de données. 

Ces derniers offrent par ailleurs de plus en plus souvent une dalle incurvée. Au-delà de la qualité du design, le fait d’avoir les bords de l’écran plus proches des yeux permet de réduire la fatigue visuelle en épousant le champ de vision humain. La connectique doit également être adaptée aux machines modernes branchées à ces écrans. VGA et DVI laissent donc la place au DisplayPort au HDMI et à l’USB Type-C.

 

Métiers de l’image : haute résolution et précision des couleurs

Enfin, la dernière grande catégorie est sans doute la plus spécialisée. Les professionnels de la création et de la conception, qu’ils soient architectes, photographes, ingénieurs, monteurs ou designers, ont des besoins très spécifiques. 

L’écran ne doit en aucun cas constituer une entrave à leur créativité et doit donc leur permettre de concrétiser leur vision avec la plus grande précision possible. On préfèrera ici un affichage UHD 4K donc, mais pas uniquement.

 « L’espace colorimétrique ou les angles de vue sont également des critères importants pour la fidélité du rendu », souligne le responsable Samsung. Le constructeur propose des moniteurs dédiés à ces métiers avec une couverture sRGB à 125 % et un grand angle de vision à 178° pour éviter toute altération dans l’affichage des couleurs. 

La diagonale peut également monter jusqu’à 49″, de façon à offrir une surface d’affichage équivalente à celle de deux écrans 27″ posés côte à côte, mais sans l’inconvénient d’avoir une image coupée au milieu. 

Des appareils économes et durables

Quel que soit l’usage, un moniteur professionnel doit également être adapté aux contraintes du monde de l’entreprise, notamment en matière d’empreinte énergétique. « Nos clients sont de plus en plus exigeants quant à la qualité écologique des technologies, confirme Alexia Ferret, Responsable marketing produits Affichage et Collaboration chez inmac wstore. 

La consommation des appareils, les matériaux utilisés ou encore les possibilités de recyclage sont des facteurs de décision importants ». L’ensemble de la gamme professionnelle Samsung bénéficie des certifications TCO, Energy Star et EPEAT. 

Des écolabels qui garantissent des coûts énergétiques maîtrisés pour l’organisation, mais aussi une fabrication respectueuse de l’environnement. Et preuve de la durabilité de la gamme

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *