Combien dépense Netflix pour ses productions internationales originales ?

Spread the love
  • Yum
Avec 120 millions d’abonnés en dehors des Etats-Unis (60% de son parc), Netflix est dans l’obligation d’investir de manière plus importante dans des programmes internationaux que par le passé. Selon Ampere Analysis, en 2019, Netflix a consacré 30% de ses dépenses dans les contenus originaux pour des programmes internationaux. Indispensable pour soutenir sa croissance, mais sans doute pas suffisant si on se positionne du point de vue de la directive SMA. 

Netflix doit impérativement augmenter ses investissements dans les contenus internationaux :  d’une part à travers l’acquisition de contenus locaux (catalogue), d’autre part avec une gamme de contenus originaux (à produire).

880 millions de dollars pour 165 programmes

En 2019, Netflix a dépensé 2,8 milliards de dollars pour ses programmes originaux, dont 880 millions de dollars (soit 31,5%) pour des programmes originaux internationaux, soit une part de 31% pour 60% de ses abonnés actifs.Selon Ampere Analysis, les productions en cours témoignent d’un engagement fort en faveur de cette stratégie : les programmes internationaux représentent désormais 59% des nouvelles séries TV et 40% des films à venir. Actuellement, Netflix a 165 programmes originaux internationaux en cours de préparation : 31 pour le Royaume-Uni et 15 pour le Canada. La France arrive en troisième position avec 10 titres à venir.

Le cas particulier de la France

Désormais, la question est de savoir si cet investissement sur 10 programmes originaux couvriront les prochaines obligations de Netflix dans le cadre de la transposition de la directive SMA. La réponse est probablement négative. Selon les calculs réalisés par Alain Le Diberder, ce sont plus de 340 millions d’euros que Netflix devrait dépenser au titre de ses obligations rien qu’en France. De son côté Reed Hasting affirmait vouloir investir 100 millions d’euros pour produire des programmes français.

publicité

En se basant sur les chiffres publiés par Ampere Analysis, les 880 millions de dollars dépensés en 2019 correspondent aux 165 programmes en cours de production de 2020. Avec ses 10 programmes, la France pèserait un peu plus de 50 millions de dollars d’investissement. Très très loin de ce que devrait exiger le décret français. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *