Collision mortelle entre un ULM et un avion de tourisme : ce que l’on sait – RTL.fr

Spread the love
  • Yum

Un tragique accident s’est produit dans l’après-midi de ce samedi 10 octobre au-dessus de Loches, en Indre-et-Loire, au moment où un avion de tourisme et un ULM se sont télescopés. Au lendemain des faits, l’enquête progresse concernant les circonstances du drame et l’identité des victimes.

Quatre personnes sont décédées après cette collision :  le pilote de l’ULM, âgé de 66 ans et sa passagère de 50 ans et deux autres présentes dans l’avion de tourisme, qui comportait trois individus.  “Une personne qui serait tombée, sans doute de l’avion, n’a pas été retrouvée“, avait affirmé le procureur de la République de Tours Grégoire Dulin, précisant que l’avion s’était écrasé dans un arbre à un endroit difficile d’accès. Le cinquième corps a finalement été retrouvé ce dimanche 11 octobre, à l’intérieur de la carcasse du petit avion de tourisme. Le pilote de l’avion avait 75 ans et les deux femmes qu’il transportait, 28 et 30 ans.

Selon le procureur, l’ULM a décollé de Châtellerault, dans la Vienne, à 15h15 et l’avion Robin DR 400 de Poitiers à 15h. La météo ne serait pas à l’origine de l’accident puisque les deux véhicules profitaient d’un ciel dégagé pour survoler les châteaux de la Loire. Une enquête pour homicide involontaire est ouverte et a été confiée à la brigade de gendarmerie des transports de Roissy et de Brest, ainsi qu’au groupement de gendarmerie d’Indre-et-Loire.

Une cellule psychologique a été activée et les familles des victimes sont attendues dans la soirée à Loches. Une cinquantaine de pompiers ont été mobilisés ainsi qu’une trentaine de gendarmes. On ignore encore les raisons du télescopage.

L’un des pilotes ébloui par le soleil ?

Selon un témoignage, la zone de l’accident est totalement bouclée par les gendarmes et les voisins ont été priés de rester chez eux. Des pompiers, “techniciens en identification criminelle” étaient sur place pour identifier les corps. Selon ce témoignage, l’ULM a atterri sur le compteur électrique d’une habitation avant de prendre feu.

Les occupants de la maison sur la clôture de laquelle s’est écrasé l’ULM n’étaient pas sur place au moment de l’accident. Il s’agit d’une zone pavillonnaire bordée par une route très fréquentée, au sud du centre-ville de Loches. “C’est un accident improbable et incroyable dans le ciel de Loches, où il n’y a jamais de trafic aérien”, a réagi Marc Angenault, maire de la commune.

Selon l’élu, le soleil rasant de la fin d’après-midi a peut-être ébloui l’un des pilotes. “Les corps sont abîmés“, a-t-il ajouté, précisant que l’avion s’est écrasé “loin des zones habitées, dans un bois”. La maison des associations de Loches a été ouverte pour accueillir les corps des victimes et y constituer une chapelle funéraire.

La rédaction vous recommande

Lire la suite

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *