Cluster de coronavirus en Dordogne : la famille du défunt réagit et se défend – France Bleu

Spread the love
  • Yum

“Nous avons toujours respecté les règles du confinement. Nous n’avons jamais été plus de 20 à cet enterrement.” La famille à l’origine du cluster en Dordogne et accusée de ne pas avoir respectée les mesures barrières lors d’un enterrement se défend.

“Nous étions _20 à l’église avec des gants et des masques_. Au funérarium, on n’était pas plus. Chacun est allé voir le corps, un par un. Au cimetière, on était peut-être une trentaine. Mais à l’intérieur des grilles, nous étions que la famille proche. Les autres étaient dehors. Tout a été fait dans les règles”, assure l’un des fils du défunt.

Quelques connaissances restées à l’extérieur de l’église et du cimetière

Il ajoute également que l’organisation de l’enterrement n’avait pas été communiquée via un avis de décès dans le journal pour éviter qu’il y ait trop de monde. Il reconnait que certaines connaissances étaient quand même présentes mais qu’elles sont restées à l’écart. Selon lui, elles ne sont rentrées ni dans l’église, ni dans le cimetière.  

Il ajoute également que toutes les demandes ont été faites pour faire venir la grand-mère du Portugal ainsi que deux couples qui habitent en Suisse. “Ils ont d’ailleurs été contrôlés à Lyon et ils avaient tous les papiers” ajoute-t-il.

“On a l’impression d’avoir servi d’exemple”

Quant à la réunion de famille ou le repas qui aurait eu lieu le soir, “il y a juste ma mère qu’on a récupérée pour qu’elle ne soit pas toute seule. Il a fallu aussi héberger ceux qui venaient de l’étranger mais nous n’avons pas fait de réunion de famille.”

Il déplore la polémique de ces derniers jours. “On a l’impression d’avoir servi d’exemple à quelques jours du confinement”.

Leave a Reply

%d bloggers like this: