Cloud computing : IBM croque le fournisseur de services gérés scandinave Nordcloud

Spread the love
  • Yum

Cloud computing : IBM croque le fournisseur de services gérés scandinave Nordcloud

IBM vient de confirmer l’acquisition de Nordcloud, un opérateur de services de cloud-computing scandinave basée à Helsinki qui se concentre sur l’intégration du cloud en Europe. Les conditions de l’accord n’ont pas été divulguées, mais la direction d’IBM a déclaré que l’achat a pour but de faire progresser ses services et outils de migration vers le cloud, notamment sur le Vieux Continent. Pour rappel, Nordcloud est triplement certifié en Amazon Web Services, Google Cloud et Microsoft Azure.

Selon l’état-major d’IBM, l’achat de Nordcloud va l’aider à conclure des accords sur le cloud basés dans l’UE et à mettre en place des services gérés qui s’inscriront dans le cadre de ses efforts en matière de cloud hybride, menés par Red Hat.  Cet achat intervient au moment où IBM se positionne comme un fournisseur de logiciels de cloud hybride. IBM a déclaré qu’elle allait séparer son unité de services technologiques afin de devenir une entreprise indépendante.

Nordcloud est confronté à une concurrence très vive sur un marché des sociétés de services gérés d’infrastructure Cloud surpeuplé. L’opérateur scandinave est ainsi en concurrence frontale avec des intégrateurs tels qu’Accenture, Wipro, Deloitte et Cognizant ainsi qu’avec des entreprises comme Rackspace. Les secteurs clés de Nordcloud sont la fabrication, la technologie, les services financiers et les services et la société offre tout, de l’outillage aux services d’application, ainsi que des offres de cloud géré.

publicité

Un opérateur basé en Europe de l’Est et en Scandinavie

Pour Gartner, “Nordcloud continue à se développer sur les marchés au-delà de son pays d’origine, la Finlande, en utilisant ses équipes de vente et de livraison locales et en étendant sa présence dans 10 pays européens pour cibler les clients ayant des racines européennes”.

La société de conseil note que “Nordcloud a également réalisé des projets pour des clients à Singapour, en Australie, en Chine, au Moyen-Orient et en Amérique du Nord”, même si ses principaux centres sont basés en Finlande et dans les pays d’Europe de l’Est.

Cependant, Gartner relève également que Nordcloud n’est pas un acteur majeur du marché. L’opérateur n’a ainsi jamais fait d’acquisitions majeures et a eu du mal à “livrer des besoins qui vont au-delà de services de Cloud public”. IBM pourra rapidement remédier à ces faiblesses des services de cloud hybride, son propre point fort.

Leave a Reply

%d bloggers like this: