Clap de fin pour les applications Office sur Chromebook

Spread the love
  • Yum

Clap de fin pour les applications Office sur Chromebook

Microsoft ne prendra bientôt plus en charge ses applications Office pour Android sur les Chromebook. A compter du 18 septembre, le géant américain demandera à ses utilisateurs d’utiliser les applications Office.com et Outlook.com, disponibles sur le web.

Précision de taille, Microsoft continuera à proposer des applications Office natives pour les autres plateformes Android au-delà de cette date. Il pourrait simplement s’agir d’une limitation de Chrome OS imposée par Microsoft. Conséquence de cette décision lourde de sens pour les utilisateurs de Chromebook : ils devront bientôt utiliser les applications web de la suite Office s’ils veulent accéder à celle-ci. Pour ce faire, ils pourront soit se connecter avec leur compte Microsoft personnel, soit avec un compte associé à un abonnement Microsoft 365/Office 365.

La fin de cette prise en charge ne faisait guère plus de doutes. A la mi-août déjà, Microsoft avait mis à jour sa page d’assistance sur “Comment installer et exécuter Microsoft Office sur un Chromebook” pour refléter le changement à venir.

publicité

Une version moins optimisée sur Android, juge Microsoft

Cette page indique désormais que « les versions Android d’Office, Outlook, OneNote et OneDrive ne sont actuellement pas prises en charge sur un Chromebook ». La page nouvellement mise à jour conseille aux utilisateurs de Chromebook de se rendre sur office.com pour accéder à Word, Excel, PowerPoint, OneNote et OneDrive.

Avant la semaine dernière, cette même page d’assistance conseillait aux utilisateurs de Chromebook d’installer les versions natives Android des applications Office à partir du Google Play Store.

La seule “explication” publique avancée par la direction de Microsoft pour expliquer ce changement est que les versions web des applications « fournissent l’expérience la plus optimisée pour les clients Chrome OS/Chromebook ». Reste maintenant à voir s’il ne s’agit pas simplement d’une énième tentative de Microsoft pour concurrencer Chrome.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: