Cinq raisons pour lesquelles j’ai renvoyé mon Surface Duo

Spread the love
  • Yum

Cinq raisons pour lesquelles j'ai renvoyé mon Surface Duo

Il semble que 1 000 ans se soient écoulés depuis. Mais dans les faits, il n’y a qu’un peu plus d’un an que Microsoft a présenté le Surface Duo pour la première fois. Curieusement, cependant, Microsoft n’a pas laissé à la plupart des journalistes le temps de se familiariser avec cet étrange appareil Android à double écran.

Donc, lorsque le Surface Duo a été mis en vente en août, j’ai décidé de passer une commande, même si le prix était élevé. J’avais des doutes, mais j’ai décidé de profiter de la généreuse politique de retour de Microsoft, qui offrait une période d’évaluation de 60 jours et une garantie de remboursement. Mon appareil est arrivé à la mi-septembre. Fin octobre, j’avais décidé qu’il n’était pas intéressant de le garder. Voici mes raisons.

D’abord les avantages : l’ingénierie est spectaculaire et la qualité de la construction est de premier ordre. Cela ne devrait pas être surprenant, étant donné l’histoire de Microsoft ces dernières années avec les conceptions de produits Surface. En particulier, la charnière a la même sensation de fluidité que sur les appareils Surface Pro.

Et le support logiciel pour les affichages côte à côte est extrêmement intelligent, une fois que vous avez appris à le faire fonctionner. Si davantage de fabricants créaient des appareils à double écran, les développeurs seraient largement incités à prendre en charge ces nouvelles fonctionnalités.

surface-duo-in-hand.jpg

Il n’y a rien de mieux que la Surface Duo. C’est une partie du problème. Image : Microsoft.

Mais les inconvénients, pour moi, sont bien plus nombreux, et dans certains cas rédhibitoires. En tout, j’ai trouvé cinq raisons pour mettre fin à ma relation avec le Surface Duo.

publicité

Mon opérateur telco n’est pas au rendez-vous

Il s’agit d’un problème uniquement américain, je l’admets volontiers. « Le Surface Duo fonctionnera sur les réseaux AT&T, T-Mobile et Verizon, y compris les réseaux des filiales et des partenaires internationaux », indique Microsft. Oui, si vous êtes spécialistes des opérateurs américains de téléphonie mobile, vous pourrez remarquer qu’un nom manque à cette liste : Sprint. Bien qu’il ait été absorbé par T-Mobile, Sprint utilise encore un ensemble de bandes bizarres qui ne sont pas prises en charge par certains appareils. Et comme Sprint est mon opérateur, je n’ai pas pu ajouter cet appareil à mon compte.

Le Surface Duo est trop gros

Une fois plié, le Surface Duo tient confortablement dans ma poche arrière, mais pas dans la poche avant où je suis habitué à garder mon téléphone. Le problème, c’est qu’il est trop grand (ou, plus exactement, trop large) pour tenir confortablement dans ma main. J’ai des mains de taille moyenne, et je n’ai jamais senti que la prise était sûre, et accomplir quoi que ce soit en mode écran unique est gênant sans impliquer les deux mains.

L’utilisation du téléphone avec des écouteurs ou un casque bluetooth aide, mais cela ne fonctionne vraiment que pour les appels programmés.

Le Surface Duo est trop petit

Lorsque j’ai vu les démonstrations du Surface Duo plus tôt cette année, j’ai voulu le voir fonctionner avec le logiciel Kindle. Cela m’a semblé être une application parfaite, avec la possibilité de lire un livre à l’aide d’un appareil qui a à peu près la taille d’un livre de poche.

Hélas, la réalité a été décevante. Bien que l’application Kindle supporte cette disposition des pages côte à côte, le Surface est tout simplement trop petit pour être pratique. C’est particulièrement vrai pour lire des magazines en format numérique. Je suis vite retourné à mon fidèle iPad pour lire.

D’autres configurations, comme celle présentée ici, ont également fait un usage intelligent des doubles écrans pour ajouter un clavier à l’écran, mais cette minuscule disposition virtuelle est tout simplement trop petite pour être productive.

surface-duo-virtual-keyboard.jpg

Le Surface Duo à double affichage est polyvalent, mais ce clavier virtuel est trop petit pour être pratique. Image : Microsoft.

La caméra n’est pas bonne

La page Surface Duo du site web de Microsoft est étonnamment bien conçue, avec des photos et des clips vidéo qui mettent en valeur l’appareil de manière impressionnante.

surface-duo-camera.jpg

La page Surface Duo de Microsoft ne contient pas le mot “caméra”, sauf si vous savez où cliquer. Image : Microsoft.

Mais ce qui est étrange, c’est que le mot “caméra” n’apparaît pas sur cette page. Eh bien, techniquement, il y figure, mais seulement si vous savez exactement où cliquer lorsque vous parcourez la liste des caractéristiques du matériel. Je ne suis pas surpris que Microsoft ne se vante pas de la caméra du Surface Duo, car elle est loin d’être géniale. Elle prend des photos pas terribles, surtout avec une lumière moyenne, et pour un appareil qui coûte 1 500 dollars, c’est un gros défaut. Mais ce qui est encore pire que la qualité de l’image, c’est l’usage.

Pour prendre une photo avec un smartphone classique, vous le sortez de votre poche ou de votre sac à main, vous glissez pour ouvrir l’application de l’appareil photo, visez et prenez la photo. Pour utiliser l’appareil photo du Surface Duo, vous devez d’abord le replier, puis vous rappeler de quel côté se trouve l’appareil et le pointer vers le sujet, puis ouvrir l’application appareil photo et prendre la photo.

C’est juste trop de frictions pour prendre un cliché.

Le logiciel est déroutant à utiliser

Les appareils Android proposent un ensemble de gestes assez cohérent pour naviguer dans les applications et les paramètres. Les améliorations de Microsoft pour le Surface Duo ajoutent une toute nouvelle couche de gestes supplémentaires, y compris des actions de glisser-déposer qui permettent d’afficher les écrans côte à côte. J’ai fini par apprendre comment tout faire fonctionner correctement, mais je ne me suis jamais senti à l’aise avec cela, et les actions “instantanées” ont échoué suffisamment souvent pour être plus frustrantes qu’amusantes.

Au bout du compte, tous ces points négatifs ont conduit à une décision facile : celle de profiter de la politique de retour de Microsoft.

Au crédit de la société, ce processus a été extrêmement facile. J’ai rempli un formulaire en ligne pour demander un retour et j’ai reçu un e-mail avec un lien pour imprimer une étiquette UPS quelques minutes plus tard. J’ai remis l’appareil au chauffeur d’UPS le jeudi, il est arrivé au centre de retour de Microsoft le lundi, et le remboursement a atterri sur mon compte de carte de crédit moins de 12 heures plus tard.

C’était amusant d’essayer, et j’en ai vu assez pour envisager de regarder les prochaines versions, surtout si elles sont beaucoup plus grandes. Je ne veux pas vraiment de smartphone, mais le Surface Duo ferait une excellente tablette.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: