Cinéma : cette IA permet de déterminer à l’avance si un film sera interdit au jeune public

Spread the love
  • Yum

C’est un élément auquel le grand public ne pense pas souvent mais qui obsède les majors du cinéma. Le classement d’un film qui se retrouve ainsi interdit pour le jeune public peut avoir des conséquences financières non-négligeables pour une production. Dès lors, les studios s’affairent à anticiper à l’avance ces impondérables et cela se ressent parfois dans les contenus des œuvres qui s’interdisent certaines audaces.

En la matière, un nouvel outil d’intelligence artificielle pourrait leur venir en aide. Des chercheurs américains de l’USC Viterbi School of Engineering ont développé un système qui permet d’évaluer le contenu d’un long-métrage en seulement quelques secondes et ainsi de savoir s’il a des chances d’être interdit à certaines catégories d’âge. L’IA s’appuie sur le scénario du film, ce qui pourrait donc permettre d’agir en amont du tournage.

L’arrivée de l’IA dans le septième art est critiquée

Pour réussir cette prouesse, les scientifiques s’appuient sur les indices laissés dans le script. Les termes utilisés peuvent ainsi indiquer certains comportements, des actes de violences, de la toxicomanie ou un contenu sexuel. L’IA a été formée à partir de 992 scénarios qui comprenaient des passages généralement jugés problématiques par les décideurs. Cet outil présente également l’avantage de signaler les stéréotypes négatifs présents dans une œuvre afin d’éviter certains abus de langage ou des propos blessants et malvenus.

Reste à voir si certains majors feront le choix d’utiliser ce nouveau système. Le recours à l’intelligence artificielle est d’ailleurs de plus en plus important à Hollywood. Début 2020, nous vous parlions notamment du contrat passé entre la Warner Bros et la startup Cinelytic. Elle développe une IA spécialisée dans les décisions cinématographiques. L’outil fournit des analyses prédictives concernant la rentabilité possible d’un film ou l’impact du recrutement d’un acteur sur une production.

L’arrivée de l’IA dans le septième art ne se fait toutefois pas sans critiques et beaucoup estiment qu’il n’est pas judicieux de confier le destin d’un projet artistique à une machine qui ne dispose pas encore du flair d’un humain pour anticiper les goûts du public.

Leave a Reply

%d bloggers like this: