Sur le marché depuis 2011, le Chromebook a bien grandi et s’est fait une place au rayon ordinateur portable pas cher, du moins à l’international. En France, le public et les enseignes ont toujours été un peu frileux face à cet environnement “sommaire” qu’est Chrome OS. Et pourtant, le géant d’internet a multiplié les partenariats et propose aujourd’hui une offre qualitative et attractive, d’autant plus depuis la compatibilité avec le Play Store Android. Mais alors à qui s’adresse réellement le Chromebook ? Que permet vraiment Chrome OS et quels sont les meilleurs Chromebooks du marché français ? Réponse.

guide-chromebook-utile-usage-chrome-os

L’environnement Chrome OS

Chrome OS est un système d’exploitation récent (2009) comparé à ses concurrents comme Windows, Mac OS ou encore GNU/Linux. Son objectif est de proposer un système léger qui place le navigateur au centre de l’expérience utilisateur. De fait, tout se passe depuis le navigateur Internet Google Chrome qui fait office d’explorateur de fichiers comme de plateforme pour installer des logiciels/applications.

chromebook-chrome-os-guide-usage

A la première utilisation, on n’est pas aussi dépaysé que ça. Certes, c’est minimaliste mais la barre des tâches est à sa place comme dans Windows et permet de placer les icônes de vos applications préférées afin de les lancer plus vite. C’est classique et toujours aussi pratique. On retrouve aussi une zone “notifications” et une sorte de menu “Démarrer” prenant la forme d’un petit bouton rond en bas à gauche. Par contre, l’interface épurée ne vous permettra pas d’en faire plus, pas de personnalisation en dehors du fond d’écran et surtout, pas de possibilité de placer des icônes sur le bureau. Voilà pour l’aspect simplicité.

Chrome OS mise aussi beaucoup sur la stabilité et la sécurité, c’est pourquoi il a d’abord été imaginé pour le secteur de l’éducation. Nul besoin d’installer un antivirus, anti-malware et autre pare-feu. Chrome OS gère tout en interne et “isole” chaque onglet du reste de la machine. Pas de nettoyage à faire non plus et les mises à jour du système et des applications sont automatisées et gratuites, encore un plus pour la sécurité.

La rapidité d’exécution est un autre gros avantage de Chrome OS. Comme il y a très peu de données “stockées” et d’applications à lancer, il peut se charger très vite. En moyenne, un Chromebook s’allume en cinq secondes environ et s’éteint encore plus rapidement, prenant en général moins de deux secondes.

Par contre, il y a un point avec lequel Google n’est pas ami, c’est la sauvegarde de la vie privée. Cette notion est loin d’être un détail à l’heure où garder le contrôle sur ses informations devient une vraie problématique et où la notion de confidentialité commence à être encadrée légalement. A ce jeu, Google applique un peu ses propres règles en limitant certes les attaques extérieures mais en n’hésitant pas à franchir la ligne rouge pour ses propres besoins. Un point qui peut être un vrai frein pour nombre d’entre vous. Après, des applications existent sur le Store pour surveiller sa navigation et plus généralement, il faut être conscient que surfer demande de la prudence.

Terminons avec le plus important : qu’est-ce que Chrome OS permet de faire ? A peu près tout ce que les gens font aujourd’hui avec un ordinateur : naviguer sur Internet, gérer ses mails, regarder des vidéos, écouter de la musique, organiser son agenda, faire du traitement de texte, du tableur, etc. L’OS intègre une suite bureautique et un outil d’édition photo (basique) et la bibliothèque d’application est très riche depuis le Google Web Store et plus récemment le Play Store avec les appli natives de l’environnement Android (téléphone mobile). Par contre, il est important de le répéter, cela reste de l’ordre du basique. Inutile d’espérer installer des logiciels spécifiques comme la suite Adobe ou même un outil de retouche un peu évolué comme Gimp. Le jeu est proscrit également, en dehors de l’offre des stores.

En bref, Chrome OS c’est :

Très simple à utiliser
Sécurisé
Rapide
Complet dans le cadre d’une utilisation basique
Dépendant d’une connexion Internet
Limité dans la personnalisation
Incompatible avec des logiciels tierces
Flou avec la vie privée

Chromebook : pour qui ?

On a déjà passé en revue le côté élémentaire du système d’exploitation. Intéressons-nous maintenant au profil visé par les PC portables qui l’intègrent : les Chromebooks.

acer-chromebook-guide-usage

Rapide et peu onéreux, le Chromebook se destine aux personnes à la recherche de productivité sans pour autant migrer sur une tablette. Certes on perd un peu en mobilité mais on gagne en confort grâce au combo clavier/pavé tactile et à l’écran de plus grande taille (11″, 14″, 15″).

Un Chromebook peut parfaitement servir en remplacement de votre vieux netbook ralenti par les années ou en complément d’un PC fixe. La connectique y est plus riche qu’une tablette et l’autonomie dépasse les 10 heures. Le système étant peu gourmand en ressources, il n’a pas besoin d’être gonflé à bloc avec un processeur surpuissant, des gigas de mémoire RAM et un gros disque de stockage donc le prix reste raisonnable (200€/300€). Les utilisateurs ayant un petit budget ou cherchant une machine appropriée pour un adolescent seront donc séduits.

Ce qui nous emmène au point qui fâche : le stockage. Le système en lui même prend très peu de place, c’est pourquoi la majorité des Chromebooks est équipé d’un SSD eMMC de petite capacité (16, 32 ou 64 Go). Ce type de stockage exploitant la mémoire flash assure un fonctionnement rapide du système et des applications. Par contre, l’espace disque dédié à vos données est forcément limité, il faudra alors se tourner vers les 100 Go d’espace offerts sur le Cloud Google Drive, un service gratuit pendant 2 ans (1,99€/mois au delà).

Évidemment, pour avoir accès aux données stockées sur le Cloud, on en revient à la nécessité de la connexion Internet. Si un Chromebook peut très bien fonctionner “hors connexion” (travail sur un fichier en local), on y perd forcément l’essentiel de sa valeur. Voilà pourquoi le Chromebook reste une machine d’intérieur avant tout même si la fiabilité du mode modem des smartphones récents supprime un peu cette contrainte de sédentarité.

Les meilleurs Chromebooks du moment

L’ultrabook élégant – Asus Chromebook C423NA

Qui a dit que le Chromebook était moche ?

C’est notre chouchou et aussi celui qui est le plus présent sur le marché français à l’heure actuelle. L’Asus Chromebook C423NA est un ultrabook fin et léger (16,1 mm ; 1,2 kg) doté d’une dalle de 14 pouces NanoEdge (bordures d’écran fines) tactile ou non selon les modèles (petit indice, référence -BV non tactile ; -BZ tactile). Il tourne sur les processeurs Intel Pentium Quad Core ou Intel Celeron Dual Core cadencés à 1,1 GHz avec 4 ou 8 Go de RAM et 32 ou 64 Go de stockage. Découvrez toutes ses déclinaisons disponibles à partir de 229 euros. A savoir qu’une variante en 15 pouces est proposée avec un écran Full HD IPS tactile, idéal pour les cinéphiles, l’Asus Chromebook C523NA-A20007.

Le convertible pas cher – Acer Chromebook Spin 11 CP311

La flexibilité au format 11 pouces

Le PC convertible est l’idéal pour profiter de Chrome OS, développé pour favoriser l’utilisation tactile. Avec l’Acer Chromebook Spin 11 CP311, vous profitez de toute la modularité de cette configuration dans un package au prix raisonnable. En plus, il est boosté par un Celeron Dual Core récent et compatible avec le stylet actif Wacom sur son écran IPS (1366 x 768 px) ; son design est soigné mais son format pas des plus compacts. Encore moins cher ? Regardez du côté du HP Chromebook x360 11-ae105nf et si vous avez envie de plus, voici tous les chromebooks convertibles du marché.

Le convertible puissant – HP Chromebook x360 14

Core i3-8130U et 8 Go de RAM

Surmonté d’un couvercle en aluminium blanc et d’une base bleu/gris, le HP Chromebook x360 14-da0000nf a d’autres arguments à revendre que son élégance. Au centre, son écran Full HD IPS tactile aux bordures fines est alimenté par un Core i3 Turbo de dernière génération qui décuple ses capacités bureautiques, avec 8 Go de mémoire vive en soutien pour le multitâche et un stockage eMMC de 64 Go. Un clavier rétro-éclairé fait son apparition pour le confort et l’autonomie est portée à 14 heures. Point noir, son prix qui grimpe inévitablement…

A savoir : Un Chromebook est par définition un PC pas cher. En règle générale, si votre budget excède les 450 euros, il sera souvent plus intéressant de regarder au sein du marché des PC portables fournis sous Windows, bien plus vaste et offrant plus de possibilités. Et si vous avez besoin de conseils pour vous guider dans votre choix, LaptopSpirit est là !

Les Chromebooks en 2019 ?

Beaucoup d’annonces alimentent le monde des Chromebook pour 2019 mais il est encore difficile de savoir si elles concernent le marché français. Si le Google PixelBook 2 n’est pas assuré de fouler les sols de l’hexagone, on devrait tout de même croiser quelques nouveautés comme le Lenovo Yoga Chromebook C630 ou les Acer Chromebook 514 et Acer Chromebook Spin 13 CP713. Quoi qu’il en soit, l’offre commence enfin à s’étoffer en France et l’annonce du partenariat stratégique signé entre le groupe Fnac/Darty et Google visant à créer des espaces dédiés Google dans leurs magasins devrait conforter cette position.