Chirurgien soupçonné de pédophilie: que savaient les proches de Joël Le Scouarnec? – BFMTV.COM

Spread the love
  • Yum

Dans ses carnets, Joël Le Scouarnec, ancien chirurgien, a consigné pendant des années près de 200 noms d’enfants, aujourd’hui considérés comme des victimes présumées de ses actes pédophiles. Dans ses écrits, les enquêteurs ont retrouvé des récits sordides, ainsi que des annotations où le médecin de Jonzac évoque ses proches et notamment son épouse.

En janvier 1997, Joël Le Scouarnec écrivait ainsi : “Le 28 janvier, cela fait 9 mois qu’elle a découvert que je suis pédophile”.

Pourtant, dans une interview accordée au Télégramme le 3 décembre dernier, son ex-femme a assuré qu’elle n’avait jamais rien vu ni entendu.

“Pendant une trentaine d’années, j’ai vécu à ses côtés et je ne me suis doutée de rien, c’est un grand pervers”, a-t-elle affirmé.

Un premier procès en mars 2020

Pour Francesca Satta, avocate de plusieurs victimes présumées, il n’est pas possible que l’épouse du chirurgien “ait tout découvert en 2017”, lorsque les parents d’une jeune fille de 6 ans ont déposé la première plainte. “Elle savait déjà des choses. Mais à quel degré les savait-elle, il va falloir creuser la question”, estime-t-elle.

Les enquêteurs tentent de comprendre comment ce chirurgien, né à Paris en 1950 et qui a exercé dans plusieurs villes au cours de sa carrière, aurait pu commettre autant d’agressions sexuelles et de viols sans que personne ne s’en rende compte: avec déjà près de 200 plaintes, l’affaire Le Scouarnec pourrait être l’affaire de pédophilie la plus importante de France.

L’omerta familiale au cœur du dossier est ainsi l’une des pistes que tentent d’éclaircir les enquêteurs. Alors que Joël Le Scouarnec a été placé en détention provisoire, la procureure de Lorient recevra ce vendredi après-midi les 250 victimes présumées d’actes pédophiles dont est soupçonné le chirurgien. Le premier volet de son procès s’ouvrira en mars 2020.

Leave a Reply