Chez Microsoft, la Surface rapporte trois fois moins que l’iPad – MacGeneration

Spread the love
  • Yum

Apple n’est pas la seule entreprise du secteur informatique à s’être mis un gros paquet de dollars dans la poche durant le dernier trimestre 2019. En comparaison de la performance de la Pomme (plus de 90 milliards de dollars de revenus pour 22 milliards de bénéfices), celle de Microsoft fait un peu pâle figure : l’éditeur de Redmond a enregistré un chiffre d’affaires de « seulement » 36,9 milliards (+14%) pour un résultat net de 11,6 milliards (+38%). En mettant de côté les comparaisons mal intentionnées, c’est signe d’un excellent trimestre pour Microsoft.

Satya Nadella, le CEO de Microsoft. Image : Brian Smale et Microsoft.

Toutes les catégories de produits sont en hausse : la division Productivity and Business (Office, LinkedIn) progresse de 17% à 11,8 milliards de dollars ; le groupe Intelligent Cloud de 27% à 11,9 milliards : les nuages d’Azure se sont multipliés avec une hausse des revenus de 62% pour cette catégorie. Enfin, la division More Personal Computing affiche une croissance des ventes plus modeste de 2% à 13,2 milliards.

Ce segment comprend les licences Windows (+18%), les revenus publicitaires Bing (+6%), les « produits commerciaux Windows » (+25%). Seule finalement la filière Xbox pique du nez avec une baisse des ventes de 11% (dont 43% rien que pour la partie matérielle), mais Microsoft prépare sa future console.

Cette dernière catégorie abrite aussi l’activité Surface, qui progresse de 6%, soit quasiment 2 milliards de dollars. Début octobre, Microsoft rafraichissait sa gamme avec de nouveaux modèles de tablettes, mais aussi des portables ce qui fausse un peu la comparaison avec l’iPad, qui a rapporté 6 milliards de dollars à Apple au dernier trimestre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *