Ces mains robotisées “douces” pourraient bientôt avoir une main de fer sur l’industrie

Spread the love
  • Yum

Ces mains robotisées

Soft Robotics, une entreprise qui développe des pinces robotisées souples pour les entreprises pour diverses applications de manutention, de prise et de pose, est sur la bonne voie. Après un partenariat stratégique de haut niveau en 2019, l’entreprise a annoncé une levée de fonds série B de 23 millions de dollars.

En décembre dernier, Soft Robotics a lancé un système de préhension adaptable et innovant, conçu spécialement pour fonctionner avec les robots FANUC via un nouveau contrôleur. Le produit a été présenté pour la première fois à l’IREX à Tokyo en décembre.

Contrairement aux bras robotiques faits de matériaux rigides et des articulations intégrées, ces pinces souples prennent en compte la forme des objets qu’ils saisissent, ce qui permet une plus grande variété d’applications.

publicité

“La variabilité est la kryptonite de l’industrie robotique”

“La variabilité est la kryptonite de l’industrie robotique” déclare Carl Vause, PDG de Soft Robotics. “En proposant un système capable de saisir et de manipuler des objets de taille, de forme et de poids différents, nous sommes en mesure de résoudre le problème de la grande variabilité des produits et des processus”.

Alors que les cas d’utilisation de robots prolifèrent et que la demande d’automatisation explose grâce au besoin de traitement des commandes et de livraison des produits alimentaires, l’un des grands défis est de faire face à la variabilité des emballages.

La technologie de préhension, la vision artificielle et les solutions logicielles brevetées de Soft Robotics répondent à ces problèmes pour des industries telles que l’alimentation et les boissons, la fabrication de biens de consommation et de cosmétiques, les chaînes d’approvisionnement du commerce électronique, etc.

“Chaînes d’approvisionnement inversées”

Parmi les autres cas d’utilisation, citons la gestion des retours d’articles. Selon Soft Robotics, UPS a récemment traité à lui seul près de deux millions de retours en une seule journée. Selon certaines sources, ces retours pourraient représenter cette année entre 90 et 95 milliards de dollars de marchandises.

“La création ou l’accélération d’un canal de vente directe vers le client est une tendance forte qui a dépassé les marchés tels que l’emballage alimentaire et la fabrication de biens de consommation” déclare Remy Glaisner, directeur de recherche Robotics chez IDC.

“Au niveau de la gestion des commandes, cela signifie également l’établissement de “chaînes d’approvisionnement inversées” très dynamiques. Cependant, la pénurie générale de main-d’œuvre pour les cas d’utilisation liés à la gestion des commandes est un obstacle majeur. Dans ce contexte, le rôle des solutions de préhension agile et adaptable aux flux de travail entrants et sortants devient d’une importance stratégique”.

Le problème des préhenseurs est résolu par des entreprises comme Soft Robotics et des laboratoires spécialisés dans les systèmes souples dans des institutions de recherche comme l’université Carnegie Mellon et l’université de Californie à Berkeley (mais aussi l’Inria). Les branches des géants de la robotique ABB et Yamaha Motor Co. ont investi dans le dernier tour de table de Soft Robotics.

Leave a Reply