Certains Français se méfient d’un vaccin contre le Covid-19 : “Je n’ai plus confiance” – Franceinfo

Spread the love
  • Yum

La moitié des Français n’ont pas l’intention de se faire vacciner contre le Covid-19, selon un sondage réalisé par Odoxa pour franceinfo et Le Figaro, publié jeudi 12 novembre. Alors que la perspective d’un vaccin contre le coronavirus semble se rapprocher après l’annonce des laboratoires Pfizer et BioNTech, seulement 14% des sondés déclarent qu’ils iront se faire vacciner avec certitude, et 60% des Français déclarent être contre l’obligation de se faire vacciner.

>> Vaccin contre le Covid-19 : pourquoi les scientifiques se réjouissent mais appellent à la prudence

Une méfiance qui se vérifie sur le terrain. Il y a ceux qui sont catégoriques comme Farid, la petite cinquantaine. Il ne veut pas se faire vacciner : “Il y a eu une succession de mensonges qui fait que je n’ai plus confiance en nos gouvernants. Il n’est pas question que je me vaccine.” Karine se pose des questions : “Je n’irai pas me faire vacciner. Il n’y a pas eu d’étude vraiment faite dessus. Ce n’est pas encore garanti sur l’efficacité ou sur les effets secondaires, tout ce qu’il y a autour en fait.”

Pfizer et BioNTech ont mené un essai sur 43 500 volontaires à ce stade, et selon eux, les cas d’infection au coronavirus sont réduits de “plus de 90%” chez les participants. Leur candidat vaccin est dans la phase 3 de l’essai clinique, la dernière avant une demande d’homologation.

L’efficacité du vaccin ou ses effets secondaires, c’est ce qui rend Clara très prudente : “Je pense que j’attendrai un peu de voir comment ça marche, si ça fonctionne, comment les gens réagissent et ensuite, pourquoi pas.” Rose Marie est beaucoup plus âgée que cette étudiante. Elle fait partie des personnes qui seront prioritaires, puisqu’elle a plus de 65 ans, mais elle aussi préfère attendre un peu. “Je ne le ferais pas tout de suite, parce que j’ai peur que ce ne soit pas au point. C’est un peu tôt je pense.”

Dans l’autre camp, celui des Français qui iront tout de suite se faire vacciner, il y a Simon : “J’ai plus de 70 ans, je me fais régulièrement vacciner contre la grippe chaque année. Il n’y a aucune raison que je ne me fasse pas vacciner contre le Covid.” David, lui, ne sera pas prioritaire, il n’a que 40 ans, mais il ira tout de suite, et pas seulement pour sa santé. “Je ne me sens pas forcément en grand danger par rapport au Covid, indique-t-il. C’est plus une solution, éventuellement pour me permettre de voir ma famille, y compris les gens les plus vulnérables. Et puis, peut être me permettre de circuler plus facilement.

J’imagine que les gens vaccinés auront peut-être plus de liberté.

David, 40 ans

à franceinfo

Pour inciter les Français à se faire vacciner, il faut que le gouvernement soit transparent, c’est la recette du directeur scientifique de l’Institut Pasteur Christophe d’Enfert : “On n’arrivera pas à contrecarrer cette pandémie s’il n’y a pas une adhésion forte de la population et donc une communication transparente sur ce que sont les vaccins proposés à la population et les risques éventuels.”

Pour répondre à cette méfiance des Français, certains responsables politiques voudraient que la vaccination contre le Covid-19 soit obligatoire, mais ce n’est pas ce que préconise la Haute autorité de santé qui conseille le gouvernement.

Pour ou contre le vaccin anti-Covid ? Un reportage d’Anne-Laure Dagnet.

–‘–

–‘–

Leave a Reply

%d bloggers like this: