Cas confirmés, asymptomatiques, personnes-contact… Quand faut-il s’isoler ? – LCI

Spread the love
  • Yum

Les discussions pour réduire le délai de la période de quarantaine avancent. Après avoir jugé la période de 14 jours “trop longue”, le ministre de la Santé Olivier Véran a reçu ce mercredi le soutien du Conseil scientifique. Son président, Jean-François Delfraissy, a notamment confirmé avoir rendu au gouvernement, qu’il conseille depuis le début de la crise sanitaire, un avis proposant de “réviser la stratégie” de la quatorzaine et de créer “un isolement de 7 jours”.

Toutefois, cette “septaine”, comme l’a qualifiée ce mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, ne concernera pas tout le monde de la même manière. Trois cas se distinguent. 

1. Tout d’abord, les patients testés positifs après avoir développé des symptômes. Dans cette situation, le Conseil scientifique préconise de s’isoler “à partir du début des symptômes, sans attendre les résultats du test”. “Il est fondamental de s’isoler dès l’apparition des signes de suspicion clinique”, a insisté Jean-François Delfraissy au cours d’une conférence de presse. “L’isolement ne doit pas commencer après les résultats du test”, car les patients contaminés sont contagieux deux jours avant même l’apparition des symptômes.

2. Pour les personnes testées positives mais asymptomatiques, il est toutefois difficile de s’isoler par précaution. Le Conseil scientifique leur recommande donc de se placer à l’isolement “à partir du jour du prélèvement positif”. Dans les deux cas, si l’isolement pourrait donc être levé “au bout de sept jours pleins”, il faudra tout de même être très prudent dans la semaine qui suit. “La risque résiduel pourra être parfaitement maîtrisé par le port rigoureux du masque chirurgical et le suivi scrupuleux des mesures d’hygiène et de la distanciation physique”, indique le Conseil dans son avis du 3 septembre.

3. En revanche, pour les personnes-contact, l’isolement pourrait être plus long. Dans cette situation, Jean-François Delfraissy préconise de se placer à l’isolement “à partir du jour du contact avec un cas confirmé”. Mais au bout de sept jours, contrairement aux personnes testées positives qui “ne sont alors plus contagieuses”, selon Bruno Lina, membre du Conseil scientifique, cet isolement ne prend pas forcément fin. Les personnes-contacts doivent encore passer un test PCR. “Si le résultat est positif, l’isolement sera poursuivi”, prévient déjà le Pr Delfraissy.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *