CARTE – En Mayenne, à Lille, Biarritz… Où le masque est-il obligatoire dans la rue ? – LCI

Spread the love
  • Yum

Déjà obligatoire dans les lieux fermés accueillant du public partout en France (depuis le 20 juillet), le masque le devient désormais aussi dehors dans certaines communes. Il s’agit alors d’une décision prise au cas par cas par la préfecture ou par la municipalité. 

Objectif : éviter un reconfinement alors que les autorités sanitaires mettent en garde contre une circulation du virus d’autant plus accrue que l’été encourage les rassemblements. Les localités imposant désormais cette protection en extérieur ciblent rarement l’ensemble du territoire communal mais plutôt les centres-villes ou certaines zones densément fréquentées comme les marchés. 

Voici la carte des villes réalisée par notre partenaire Esri où le masque est désormais obligatoire à l’extérieur – et, ci dessous – la liste de celles-ci avec les mesures particulières ville par ville.  Si vous ne parvenez pas à voir cette carte, cliquez ici

La liste, non exhaustive, est amenée à évoluer au fur et à mesures des décisions qui seront prises par les autorités locales. 

Laval (Mayenne) : dans cette ville mayennaise comme dans les trois suivantes de cette liste, les centes-villes sont concernés depuis mardi 28 juillet. Car “en centre-ville, il est plus compliqué de respecter, en cette période de l’année, les gestes de distanciation physique“, a indiqué le préfet Jean-Didier Treffel.

Mayenne : samedi 1er août, la préfecture de Mayenne a annoncé que l’obligation serait étendue dans 69 communes du département, dans des périmètres délimités. Outre Laval, on compte les membres de la communauté de communes du Pays de Château-Gontier, de la l’Ernée, ainsi que les communes de Mayenne, Evron, Craon et Renazé.”

Lille (Nord) : certaines zones de la métropole européenne de Lille, à partir de lundi 3 août.

Tours (Indre-et-Loire) : à partir du 7 août, la préfecture rend le masque obligatoire entre 18h et 6h du matin dans un périmètre comprenant le Vieux-Tours ou encore les bords de la Loire. 

– Perros-Guirec (Côtes d’Armor) : les secteurs “littoraux et commerçants” de 10h à 19h, depuis vendredi 31 juillet. A noter que l’obligation valait déjà pour les marchés. 

Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) : dans les zones très fréquentées à partir de lundi 3 août. 

Orléans (Loiret) : sur les quais de Loire, le soir et la nuit (de 21h à 6h), et sur tous les marchés brocantes et vide-greniers, depuis vendredi 31 juillet.

Saint-Malo (Ille-et-Villaine) : dans la ville intra-muros et sur les remparts depuis jeudi 30 juillet.

Le Touquet (Pas-de-Calais) : dans le centre-ville à partir de ce samedi 1er août.

– Bayeux (Calvados) : sur les marchés à partir de ce samedi 1er août.

Dax (Landes) : sur les marchés à partir ce ce samedi 1er août.

Bayonne(Pyrénées-Atlantiques) : en centre-ville à partir de lundi 3 août.

Nice (Alpes-Maritimes) : “Dans certaines rues de la ville“, à partir de lundi 3 août, selon l’annonce postée sur Twitter par le maire Christian Estrosi.

– Cergy (Val-d’OIse) : sur les marchés depuis mercredi 29 juillet.

Ermont (Val-d’Oise) :  au marché Saint-Flaive (et abords immédiats), depuis mercredi 29 juillet.

Annecy (Haute-Savoie) : sur tous les marchés, depuis le 25 juillet.

Quiberon (Morbihan) : sur plusieurs axes très fréquentés de la ville depuis le 24 juillet.

La Rochelle (Charente-Maritime) : dans l’hypercentre, depuis le 22 juillet.

Le Mont-Saint-Michel (Manche) : dans les rues de 10h à 18 h, depuis le 22  juillet. 

– Troyes (Aube) :  dans les parcs et jardins, depuis le 21 juillet.

Saint-Brieuc (Côte d’Armor) : en centre-ville et lors de toute manifestation ou événement regroupant plus de 10 personnes,  depuis le 20 juillet.

Le Grau-du-Roi (Gard) : dans les rues piétonnes depuis le 18 juillet.

Noirmoutier (Vendée) : sur les marchés, brocantes et vide-greniers ainsi que sur Grande rue, la rue du Rosaire, et l’esplanade de la plage des Dames, depuis le 17 juillet.

Même en dehors de ces endroits où le port du masque est donc obligatoire en extérieur, le ministre de la Santé, Olivier Véran, incite de toute façon à la vigilance : “Si vous êtes dans une rue où il y a plusieurs personnes qui vont se balader et vous n’êtes pas sûr de pouvoir garder la distance, je le recommande“, a-t-il conseillé mercredi 29 juillet. 

Les autorités justifient la généralisation de cette protection par les soupçons de plus en plus forts que le Covid-19 se transmet via de fines gouttelettes en suspension dans l’air expiré par les malades et pas uniquement via les postillons.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *