Candidat à la présidentielle, Xavier Bertrand annonce qu’il “ne sera pas candidat à une primaire” de la… – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Le président de la région Hauts-de-France a fait savoir, ce mardi, qu’il était candidat à la présidentielle de 2022, tout en étant “pas candidat à une primaire” de la droite.

Le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand a confirmé, au journal télévisé de TF1 mardi soir, sa candidature à l’élection présidentielle de 2022. Largement réélu à la tête de sa région avec 52% des voix, il a toutefois assuré qu’il ne “serait pas candidat à la primaire” de la droite et du centre.

“Je suis candidat à l’élection présidentielle”, a-t-il déclaré, estimant qu’il s’agissait d”une candidature de cohérence par rapport à tout ce qu'(il a) déclaré depuis des mois. Je ne serai pas candidat à une primaire”.

“Candidat à un mandat unique de 5 ans”

“Je veux rassembler les talents de la droite” mais “il faudra rassembler plus largement”, a-t-il déclaré, après l’appel “à la responsabilité” du numéro un de LR Christian Jacob et au lendemain de l’appel de plusieurs prétendants, dont Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez, à l’organisation d’une “primaire ouverte” de la droite pour 2022. Xavier Bertrand, lui, ne faisait pas partie des signataires.

“La primaire, elle a été source de divisions et les candidats qui en étaient issus ont été éliminés à l’issue du premier tour. (…) Les primaires sont des machines à perdre. J’ai la responsabilité de choisir la meilleure équipe. J’ai la conviction de la droite républicaine gagnera”, a-t-il expliqué. “Je serai candidat pour un mandat unique de cinq ans, pour redresser le pays”.

“Peut-être que demain Xavier Bertrand sera notre candidat”, a réagi la nouvelle vice-présidente des Républicains Annie Genevard mardi soir sur BFMTV, assurant qu’il n’y avait “aucune opposition de principe à la candidature de Xavier Bertrand”.

“La question, c’est que nous avons plusieurs candidats, et des candidats de qualité qui ont tous les trois gagné une région dans des conditions plus ou moins faciles, qui ont une expérience ministérielle, qui savent faire, qui ont un projet pour redresser la France, qui sont compatibles avec nos valeurs”, a-t-elle défendu sur notre antenne.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV

Leave a Reply

%d bloggers like this: