La cagnotte pour les forces de l’ordre fait mieux que celle de la famille du boxeur de gendarmes. Elle a suscité près de 8000 dons pour un montant qui approche les 200 000 € en moins de 24 heures. “Un formidable rééquilibre des valeurs”, se réjouit Renaud Muselier.

Lancée par Renaud Muselier, le président LR de la région Paca, en riposte à l’appel aux dons en faveur du boxeur de gendarmes Christophe Dettinger, la cagnotte au profit des forces de l’ordre frôle les 200 000 € de participation ce mercredi matin, un peu moins de 24 heures après sa mise en ligne sur la plateforme Leetchi.

Six heures seulement après son ouverture, la cagnotte intitulée « Soutien aux forces de l’ordre » avait déjà franchi le seuil des 100 000 € de dons, faisant mieux, en termes de mobilisation, que celle publiée par la famille de Christophe Dettinger. Lundi, un appel à contribution a en effet été lancé pour subvenir aux frais de justice et d’avocat de l’ex-boxeur professionnel, placé en garde à vue lundi après avoir violemment agressé deux gendarmes, samedi à Paris, dans le cadre de l’acte 8 des Gilets jaunes.
Devant la polémique provoquée par cette initiative, et surtout par l’élan de générosité qu’elle a suscitée, puisque plus de 100 000 € ont été récoltés en quelques heures, la plateforme de financement participatif a désactivé cette cagnotte ce mardi. Leetchi a par ailleurs pris l’engagement que l’argent servirait exclusivement à financer la défense de Christophe Dettinger, par virement direct à son ou ses avocats, et que le reliquat des sommes collectées serait reversé aux donateurs.

Alors que plusieurs ministres et syndicats de police ont condamné ce soutien financier au boxeur de gendarmes, considérée notamment comme « une prime à casser du flic », Renaud Muselier a lancé hier une  contre-cagnotte . « Plus de 1050 membres de nos forces de l’ordre ont été blessés au cours de manifestations des Gilets jaunes », a rappelé le président de la région Paca, en exprimant aussi son indignation à propos de la cagnotte pour Christophe Dettinger, « ce voyou qui a attaqué nos forces de l’ordre. En dehors du caractère absolument amoral de cette démarche, qu’il convient de dénoncer, il est de notre devoir en tant qu’amoureux de la République de répondre à cette initiative », a encore écrit Renaud Muselier, en sollicitant la participation de tous « au nom des valeurs fondamentales de la France : Liberté, Egalité, Fraternité ».

“La République triomphera toujours face aux voyous”

Ce mercredi matin, l’élu provençal s’est réjoui du succès de sa collecte républicaine : « Plus de 160 000€ récoltés sur la #cagnotte en faveur de nos #policiers, #gendarmes et #pompiers ! C’est un formidable rééquilibrage des valeurs. La #République triomphera toujours face aux voyous comme #Dettinger et à leurs complices. Merci à tous ! Continuons ainsi », a-t-il publié sur son compte Twitter.

Le contenu de la cagnotte, ouverte pendant un mois sur la plateforme Leetchi, sera intégralement reversé à l’amicale de la police nationale, une association d’entraide qui oeuvre pour les gendarmes, policiers et sapeurs-pompiers, qui  pourra la répartir entre les forces de l’ordre blessés, a précisé un porte-parole de Renaud Muselier.
Une autre cagnotte ouverte sur la plateforme Gofundme par Bruno Pomart, maire de Bleflou dans l’Aude et ancien policier du Raid, approchait les 20 000 € ce mercredi à la mi-journée.