Brexit : “Il n’y aura pas d’accord avec le Royaume-Uni au détriment de l’Union européenne”, assure Michel B… – Franceinfo

Spread the love
  • Yum

À l’occasion d’une nouvelle semaine de négociations post-Brexit, le négociateur de la Commission européenne Michel Barnier prévient : l’économie de l’Union européenne ne doit pas être la victime de la sortie du Royaume-Uni.

“Il n’y aura pas de compromis, pas d’accord avec le Royaume-Uni au détriment de l’Union européenne et au détriment du marché unique”, a assuré lundi sur France Inter Michel Barnier, négociateur en chef de la Commission européenne sur le Brexit. Alors que s’ouvre cette semaine la huitième session de négociations“nous ne nous sommes pas couchés”, avec l’accord de divorce signé l’an dernier a également déclaré Michel Barnier.

“Tout ce qui avait été décidé à 28 sera bien payé à 28”, promet Michel Barnier qui réfute l’idée que l’Union européenne se soit couchée devant le Royaume-Uni. “Ca ne s’est pas passé comme ça, nous avons posé des principes, trouvé un accord et finalement les intérêts de l’Union européenne sont respectés”.

Les négociations sont “difficiles”, relate Michel Barnier alors que la huitième séance de pourparlers commence cette semaine à Londres. “Les Britanniques voudraient le meilleur des deux mondes, exporter leurs produits dans le marché européen un peu à leurs conditions et nous voulons que ces conditions soient équitables”. Michel Barnier estime cependant qu’un accord sur la pêche “est possible”. Ce serait, selon lui, un “prérequis pour tout accord commercial”. “Les positions sont maximalistes des deux côtés, nous devons rapprocher nos points de vue”, explique le négociateur européen.

L’Union européenne pose des “conditions simples”, assure par ailleurs Michel Barnier. Il refuse que “l’autonomie” des Britanniques “se transforme en dumping social, environnemental” et ne “détruise du même coup des entreprises côté européen”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *