Brexit : Facebook rapatrie les données des britanniques aux Etats-Unis

Spread the love
  • Yum

Brexit : Facebook rapatrie les données des britanniques aux Etats-Unis

C’est une des conséquences de l’incertitude qui pèse sur les négociations entre l’Union Européenne et la Grande Bretagne. Alors que les données des utilisateurs de Facebook outre-Manche étaient stockées en Irlande, Facebook mettra ces données en 2021 aux Etats-Unis. Ce sont les lois de la Californie qui s’appliqueront pour ces utilisateurs au premier janvier prochain.

Le réseau social a jugé qu’il « devait effectuer des changements en réponse au Brexit », selon le Financial Times. Facebook précise que cette migration « n’apportera aucun changement » sur la manière dont les utilisateurs peuvent gérer la confidentialité de leurs données.

publicité

Le journal précise que l’une des principales conséquences de cette migration sera que ces données ne tomberont plus sous le coup du régime de protection des données européen, le RGPD.

Et ce alors qu’en juillet dernier la Cour de justice de l’Union européenne avait jugé que l’hébergement des données d’utilisateurs européens de Facebook contrevenait au RGPD. A Londres, le régulateur britannique a précisé préparer son propre règlement. Un expert cité par le FT assure que ce règlement ne devrait pas être aussi restrictif que le RGPD.

En février, Google avait annoncé qu’il transférait la gestion des données britanniques d’Irlande aux Etats-Unis pour ses services comme la messagerie Gmail, son portail vidéo YouTube et son magasin d’application Android, le Google Play Store.

Leave a Reply

%d bloggers like this: